RCA: la Banque mondiale octroie 27 milliards de FCFA pour une réponse d’urgence à la crise alimentaire

0
113
Signature d'octroi de fonds pour la réponse d'urgence à la crise alimentaire

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 30 juillet 2021—(Ndjoni Sango): La salle de la conférence du ministère de l’Economie, du plan et de la coopération internationale a servi de cadre ce 29 juillet 2021, à la signature d’un accord de financement d’un projet d’urgence de réponse à la crise alimentaire à la hauteur de 27 milliards de FCFA. La signature de ce document a eu lieu entre le gouvernement, représenté par Félix Moloua, ministre de l’Economie, son collègue de l’Agriculture et le représentant de la Banque mondiale en Centrafrique, Hans Fraeters.

La République centrafricaine fait face à une crise alimentaire aigüe de 2020-2021, avec le déclenchement de la tension armée entre le gouvernement et les combattants rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), qui menacent  de destituer le régime de Bangui à la veille du 1er tour des élections du 27 décembre dernier.

Ce conflit armé entre les deux belligérants bloque le passage aux acteurs humanitaires, d’apporter de l’aide alimentaire et humanitaire dans certaines localités de la Centrafrique. Même si la tension reste volatile dans certaines régions, la Banque mondiale fait le don d’un fonds visant à financer le projet d’urgence de réponse à la crise alimentaire à la RCA.

Les représentants de la Banque mondiale et du programme alimentaire mondial ainsi que deux membres du gouvernement centrafricain et les proches collaborateurs, ont rehaussé de leur présence à la cérémonie de la signature de ce document dont le montant du financement s’élève à 27 milliards de FCFA.

Ce projet d’urgence de réponse à la crise alimentaire est prévu pour une durée de 3 ans et concerne six (6) préfectures de la RCA à savoir : la Nana Gribizi, l’Ouham, la Ouaka, la Basse-Kotto, la Haute-Kotto, la Mambéré-Kadei ainsi que la grande partie de la région de Bangui.

Selon les contenus de ce document paraphé par les deux parties, ce financement vise à accroître la production alimentaire et améliorer la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et les ménages en situation d’insécurité alimentaire. Les résultats attendus de ce financement toucheront au moins 460. 000 petits exploitants agricoles.

Il est à rappeler que dans leur dernier communiqué conjoint du 27 juillet 2021, les G5+, un groupe d’Etats et d’institutions partenaires de la République centrafricaine appellent tous les partenaires internationaux d’envisager de renforcer leur soutien à ce pays situé au cœur de l’Afrique, afin d’empêcher des nouvelles souffrances et d’éviter une crise régionale.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments