RCA: les humanitaires s’alarment sur la crise alimentaire

0
25
Un foyer démuni et déplacé de conflit de la ville d'Alindao au centre-sud de la RCA

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 6 septembre 2021—(Ndjoni Sango): Dans un communiqué de presse publié le 30 août 2021, les ONG internationales se préoccupent de la crise humanitaire en République centrafricaine avec en toile de fond, la sécurité alimentaire en péril. Elles appellent à la mobilisation des autorités et des donateurs afin d’apporter une réponse humanitaire et puis une protection aux civils.

La recrudescence de la violence armée à la veille des élections couplées du 27 décembre 2020 avec des multiples attaques contre les patients, le personnel, les biens et infrastructures médicales ainsi que l’insécurité, a provoqué une situation d’insécurité alimentaire dans le pays.

Les entités des organisations internationales œuvrant en Centrafrique, tirent la sonnette d’alarme autour de cette situation en précisant qu’aujourd’hui, plus d’un Centrafricain sur deux, serait en situation d’insécurité alimentaire.

Par ailleurs, plus d’une personne sur quatre est, soit refugiée hors du pays, soit déplacée interne, le nombre de personnes déplacées en RCA a atteint 1,417, 542 personnes selon UNHCR, niveau non égalé depuis 2014.

Aux déplacements causés par l’insécurité, ils mentionnent que les sinistrés des inondations représentent 30% des déplacements entre mai et juin 2021. « Ces déplacements récurrents et l’insécurité impactent gravement la production agricole, production déjà fragilisée par le dérèglement climatique, les maladies des cultures et les difficultés d’accès aux intrants et aux outils aratoires. Cela déstabilise à la fois la sécurité alimentaire du pays mais impacte également les moyens de subsistance des ménages ruraux dépendant fortement de l’agriculture de subsistance pour leur survie », a précisé Mathilde Lambert, Directeur Pays Chez Action contre la Faim-RCA.

« Des enjeux sanitaires alarmants »

Les 35 organisations internationales, regroupées dans le comité de coordination des ONGI en RCA, ont pointé de leur note que la situation est d’autant plus préoccupante que les indicateurs santé de la RCA sont particulièrement alarmants. Selon eux, le pays affiche le pire taux de mortalité infantile au monde (BM, 2019) et un des plus mauvais taux de mortalité maternelle au monde.

« L’impact du conflit et de la crise humanitaire en République centrafricaine sur la santé mentale des populations affectées est souvent sous-estimé. Sur le terrain, nous observons des symptômes de dépressions, d’anxiété ou de psychose », a indiqué Christian Mulamba, Directeur Pays Chez International Médical Corps.

A ce jour, ils rappellent que le plan de réponse humanitaire en RCA n’est qu’à moitié financé. A cet effet, les ONG internationales appellent à la mobilisation des autorités centrafricaines et les donateurs, afin d’assurer la réponse humanitaire et la protection des civils.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires