RCA: la justice met fin au mythe Zeyad du Groupe Laïco

0
213
Le ministre centrafricain de la justice Arnaud Djoubaye Abazène et le chargé d'affaires libyen Abdoul Maged Albahloul. au cours d'une audience @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 10 septembre 2021—(Ndjoni Sango): C’est la fin du grand mafieux du Groupe Laico, Zehad Al Zarzour Khalifa qui pensait rouler les autorités centrafricaines et libyennes dans la farine. Un tête-à-tête entre le ministre centrafricain de la justice, Arnaud Djoubaye Abazène et le Chargé d’affaires libyen, Abdoul Maged Albahloul, hier jeudi, a permis de le déloger des locaux de l’hôtel Ledger Plazza où il a pris en otage.

La nouvelle équipe de la diplomatie libyenne en République centrafricaine peut désormais prendre tranquillement service. A travers la visite la semaine dernière à Bangui de la délégation gouvernementale libyenne conduite par le vice-ministre des affaires étrangères, a permis de mettre en marche la machine diplomatique. Une nouvelle équipe dirigeante pour la gestion des biens du Groupe Laico a été désignée lors de cette visite.

Le gouvernement centrafricain a marqué son accord à travailler avec cette nouvelle équipe. C’est ce qu’a affirmé le ministre centrafricain de la justice au sortir d’une audience avec le chargé d’affaire libyen.

« J’ai reçu le nouveau chargé d’affaire avec qui nous avons échangé sur les questions d’intérêts communs afin de voir dans quelle mesure réactiver les relations qui ont toujours prévalu entre la Libye et la RCA. De notre côté, c’est d’assurer la protection de nos hôtes et également de leurs biens sur le territoire centrafricain. Ledger est un bien de la Libye. Une nouvelle équipe est installée. Et nous, en tant qu’autorités centrafricaines, nous reconnaissons cette nouvelle équipe. Notre devoir est de faire en sorte que cette équipe puisse travailler sans gêne », a déclaré Arnaud Djoubaye Abazène.

Désormais, l’affaire du groupe Laico qui a fait beaucoup de bruit en République centrafricaine, n’est que du passé. Car, le diplomate libyen dit avoir confiance en la justice centrafricaine pour le garanti des biens de son pays.

« Nos différentes rencontres avec les autorités centrafricaines visent un seul objectif. Il s’agit du renforcement des relations entre la RCA et la Libye. Nous considérons que tous les problèmes diplomatiques, et tous les problèmes au sein du groupe Laico sont maintenant du passé. Et nous faisons confiance à la loi centrafricaine » a martelé Abdoul Maged Albahloul.

Suite aux échanges fructueux entre les deux figures, la situation du groupe Laico a été aussitôt débloquée. L’ancien Directeur général, Zehad Al Zarzour Khalifa et toute sa clique ont été finalement déguerpis de l’hôtel Ledger Plazza de Bangui. Un mandat international est lancé par le gouvernement libyen contre lui. Son rapatriement est en attente.

3 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments