RCA: le Mouvement Citoyen pour l’Eveil des Consciences dénonce accusations contre les instructeurs russes

0
276
russe-ndjoni-sango-centrafrique
Les instructeurs russes aux côtés des forces armées centrafricaines sur le front près de la ville de Bossembelé en décembre 2020 @crédit photo Erick Ngaba

Mouvement Citoyen pour l’Eveil des Consciences

Déclaration relative aux accusations portées contre les Instructeurs russes

Suite à la publication dans les media notamment Corbeau news et Bangui 24 d’allégations erronées et mensongères, reprises ce 09 septembre 2021 par l’Agence Anadou accusant les instructeurs russes d’assassinats d’au moins une quarantaine de personnes dont des femmes, personnes âgées et d’adolescents de cinq ans, exclusivement peuhls dans la localité de Besson, alors qu’il n’en est rien, le MCEC déclare :

– on entend par assassinat d’une personne, le fait de la tuer volontairement et de manière préméditée, ce qui ne saurait être le but ou la mission d’une force militaire encore moins d’une force alliée qui appuie les forces nationales de sécurité et de défense dans la lutte contre les rebelles qui continuent de massacrer les paisibles populations

– Il est à noter que toute opération de ratissage ne peut se faire sans que l’on ait pu mettre en œuvre certains moyens comme barrages routiers, contrôles ou bouclage. Donc affirmer que ces présumés assassinats ont lieu au cours d’un ratissage des instructeurs russes, alors que rien de tout cela n’a été signalé, relève de purs mensonges et de campagnes de diffusion de fausses informations visant à salir la réputation et l’image des alliés russes.

— De plus, les allégations sur les présumés massacres des civils peuhls dans les villages de Boussou, Sanguéré, Tourwa, Sabrina et Babba le mois dernier, évoquées par Bangui 24 et reprises aveuglément par l’Agence Anadou, sont également infondées.

– Le MCEC condamne fermement la diffusion virale délibérée de fausses nouvelles , désignant une imposture et un contenu fabriqué, trompeur, manipulé, ostensiblement destinées à nuire aux instructeurs russes, et à inquiéter l’opinion publique nationale et la communauté internationale.

Dès lors, évoquer que les instructeurs russes sont auteurs d’une quelconque opération de massacre des peuhls ressort d’une volonté de nuire.

Le MCEC s’étonne qu’un media aussi sérieux comme l’Agence Anadou puisse reprendre de telles allégations sans même opérer des vérifications élémentaires comme l’exigent les principes et les règles de l’art journalistique.

Le MCEC a conscience que les instructeurs russes , qui ont la confiance des autorités nationales et du peuple centrafricain, font l’objet , dans un contexte sécuritaire sensible , d’une réelle calomnie.

Le MCEC appelle les media à jouer véritablement leur rôle qui consiste entre autres à contribuer à marquer les processus de socialisation et de pacification du pays par les manières dont ils décrivent et interpréteront les évènements et traitent l’actualité dans l’intérêt de la paix et de la Concorde nationale.

Fait à Bangui, le 10 septembre 2021

Le Coordonnateur national

TOKOSSE Théos

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires