RCA: le MLPC condamne l’usage des mines explosives contre les populations civiles

1
82
Martin Ziguelé, président du parti MLPC @crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 17 Septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Le bureau politique du parti MLPC, dans une déclaration signée le 15 septembre 2021 par son président, a condamné l’utilisation des mines anti personnelles dans la crise centrafricaine. Selon eux, l’usage de ces engins explosifs vise les populations civiles « innocentes ».

Après la dernière explosion des mines  terrestres dans la commune de Loura à Bocaranga, qui a occasionné la mort d’une personne et trois autres blessés, le parti de Martin ZIGUELLE multiplie ces derniers temps des déclarations médiatiques pour condamner l’usage des mines qui mettent en péril la vie de la population civile de cette région.

Cette position du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), intervient après celle où ce parti d’opposition a publié un communiqué pour demander à la Minusca de revenir sur sa décision qui est celle d’arrêter les opérations du déminage des mines explosives dans le nord –ouest de la Centrafrique.

En conséquence de ce qui précède, « le bureau politique du MLPC, condamne l’usage des mines contre les populations civiles innocentes, présente ses condoléances aux parents des victimes, compatit avec Danish Refugees Council (DRC) », a déclaré Martin ZIGUELE, président du parti MLPC.

Dans cette même déclaration, il exige au gouvernement et à la Minusca de prendre leurs responsabilités en engageant sans délai,  les négociations autour d’un plan de sécurisation de leur pays en général et de déminage de la région nord-ouest en particulier. Cela, pour favoriser une rentrée scolaire sans heurts et tragédies aux élèves et une liberté d’aller et venir aux populations locales.

Nous demandons que des, « enquêtes soient immédiatement ouvertes pour tracer la provenance de ces mines et d’identifier leurs utilisateurs afin d’engager à leur encontre,  des poursuites judiciaires conséquentes ; les soins que nécessite l’état des blessés soient pris en charge par le gouvernement et l’assistance aux parents des victimes soit effective », a-t-il conclu.

Depuis la contre-offensive des forces loyalistes et leurs alliés russes et rwandais contre les rebelles de la CPC, ces derniers changent leur mode opératoire en utilisant des engins explosifs contre les civils dans le nord-ouest de la République centrafricaine.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Judicael Ouikon-Dongongo
1 année il y a

Médiocre manipulé manipulateur Ziguile, ce sont tes maîtres les pédophiles barbouzes français qui ont doté tes camarades esclaves de 3r avec ces engins. Hypocrite que tu sois.