RCA: les grandes décisions du mini-Sommet des Chefs d’Etats de la CIRGL sur la crise

0
173
Les chefs d'Etats et gouvernements de l'Afrique centrale au mini-sommet sur la crise en RCA

Par Erick NGABA

Bangui 18 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : S’est tenu le 16 septembre 2021 à Luanda en Angola le troisième Mini-Sommet de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) sur la situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine. Lors de ces assises, les Chefs d’Etats de la sous-région ont pris de grandes résolutions pour la sortie de crise en RCA.

C’est dans une atmosphère de fraternité et de parfaite entente que ce mini-sommet de Luanda entre les Chefs d’État et de Gouvernement de la CIRGL s’est déroulé.  Les Chefs d’État et de Gouvernement ont entrepris une réflexion approfondie sur la situation en République Centrafricaine et ont décidé ce qui suit :

a)-L’appropriation de l’ensemble du processus de paix et de réconciliation par le Gouvernement de la République Centrafricaine ;

  1. b) L’adoption de la feuille de route conjointe pour la paix en République Centrafricaine; c) La poursuite des consultations avec les Chefs des groupes armés pour une renonciation totale à la violence par tous les groupes armés;
  2. d) La déclaration de cessez-le-feu par le Gouvernement de la République Centrafricaine, dans les meilleurs délais et au regard de l’engagement pris par les leaders des groupes armés, en tant que facteur indispensable à la réussite de l’ensemble du processus et à la création d’un climat propice à la paix et à la réconciliation nationale;
  3. e) La poursuite des activités de l’équipe de travail composée des Ministres des Relations Extérieures de la République d’Angola et des Affaires Étrangères de la République du Rwanda, en collaboration avec les autorités centrafricaines, le cas échéant, afin de permettre, dans les plus brefs délais : 1. la mise en œuvre de la feuille de route adoptée; 2. la mobilisation des ressources, avec l’appui du Secrétaire Exécutif de la CIRGL et le Président de la Commission de la CEEAC, auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux pour la mise en œuvre des actions envisagées dans la Feuille de Route Conjointe pour la Paix en République Centrafricaine, notamment en ce qui concerne le DDRR pour les groupes armés signataires de l’APPR et ceux non signataires ;
  4. f) La définition par le Gouvernement de la République Centrafricaine d’un mécanisme de suivi de la mise en œuvre de la Feuille de Route Conjointe pour la Paix en République Centrafricaine, composé de partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Le Président Faustin Archange Touadera s’est engagé à tenir les Chefs d’État et de Gouvernement informés des conclusions des consultations en cours et des progrès du processus de paix en cours.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires