Angola : « Il nous faut faire taire les armes en Afrique et surtout en RCA », F.A Touadera

1
146
Le président centrafricain et son homologue angolais au mini-sommet sur la crise en RCA tenu à Luanda

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 18 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Dans son discours prononcé en prélude au troisième Mini-Sommet de la CIRGL à Luanda sur la situation politique et sécuritaire en RCA le 16 septembre 2021, le Président Touadera a déclaré qu’il faut faire taire les armes en Afrique et surtout dans son pays.

Devant ses quelques homologues de l’Afrique et de gouvernement présents à la troisième Mini-Sommet de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), tenu en Angola à Luanda, le Président centrafricain, Faustin Archange TOUADERA a lancé un message fort qui celui de faire taire les armes sur le continent africain, en particulier dans son pays.

L’objectif de ce troisième Mini-Sommet de Luanda vise à examiner les résultats obtenus, dans le cadre de la mise en œuvre de recommandations des  premier et deuxième Mini-Sommets de Luanda des 29 janvier et 20 avril 2020, y compris la présentation de la feuille de route conjointe pour la paix en Centrafrique.

Faire taire les armes, « est une grande entreprise qui implique la contribution et la participation de tous, car la paix n’a pas de prix et sans la paix par le dialogue, pour éviter à mon peuple une nouvelle guerre fratricide, aux conséquences imprévisible », a dit le Président Touadera.

C’est ce que, « je n’ai cessé de faire depuis ma prise de fonction, le 30 mars 2016 et qui m’a d’ailleurs permis la signature de l’APPR et l’organisation en cours d’un dialogue républicain avec toutes les forces vives de la nation », a-t-il rappelé.

Par ailleurs, le Président de la République centrafricaine a précisé à ses pairs que l’Afrique centrale ne peut persister dans les cycles de violences « injustes et injustifiées » qui risquent de faire le lit au terrorisme. Le combat pour la paix, la stabilité et la sécurité de nos populations, « nous devons la mener ensemble, en ordonnant nos efforts, par une coopération dans la sécurisation de nos frontières communes, par les appuis diplomatiques des uns et autres au plaidoyer pour la levée de l’embargo qui sanctionne injustement la RCA  ainsi que celui d’un partenariat diversifié, gage de développement, qui n’exclut personne », a-t-il poursuivi.

Pour conclure son allocution, l’homme de 30 mars 2021 à cette occasion à remercier et encourager nos experts pour leurs contributions sans cesse renouvelées à la recherche de solutions durables à la crise qui secoue son pays.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Judicael Ouikon-Dongongo
1 mois il y a

Grand discours digne d’un panafricaniste mais cependant, ton gouvernement actuel est plein des imbéciles francafricains. Donc fait attention à toi!