RCA : Réaction fracassante de Talitha Koum relative au massacre des civils au village Matchika à 20km de Bambari et au sommet Afrique-France de Montpellier

0
298
Blaise Didacien Kossimatchi coordonnateur du Mouvement Talitha Koum Centrafrique @crédit photo Erick Ngaba

Bangui 9 Octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Le Mouvement Talitha-Koum Centrafrique brise le silence pour dénoncer la tuerie des civils au village Matchika à 20 km de Bambari et fustige par la même occasion le sommet Afrique France de Montpellier. A travers son Coordonnateur, Blaise Didacien KOSSIMATCHI, le Mouvement qualifie de non-évènement cette rencontre du Président Macron avec les acteurs de la société civile africains. Par ailleurs, il s’interroge sur les soubassements des atrocités perpétrées contre les civils tout en remettant la responsabilité sur le dos de François Bozizé et ses mentors de la communauté internationale.  Ci-dessous l’intégralité de la déclaration :  

 

 

 

 

RCA : DECLARATION DE TALITHA KOUM CENTRAFRIQUE RELATIVE A LA TUERIE PERPETREE PAR LES ELEMENTS DE LA CPC DE FRANÇOIS BOZIZE A BAMBARI ET AU SOMMET AFRIQUE FRANCE DE MONTPELLIER ORGANISE PAR MACRON

Centrafricaines, centrafricains, très chers compatriotes,

En date du 5 octobre 2021, une cohorte des éléments de la CPC du soldat BOZIZE à travers son bras armé, le sanguinaire, djihadiste et mécréant ALI DARAS a attaqué un convoi de camions ayant à bord de simples commerçants et voyageurs. Les camions ont été criblés de balles occasionnant plusieurs morts d’hommes. Les assaillants ont par la suite mis le feu aux camions et, non contents, s’en sont pris aux taxis moto dont certains ont perdu la vie.

Ces évènements malheureux se sont déroulés dans le village de Matchika à 20 km de Bambari.

Il y a lieu de s’interroger sur les soubassements de telles exactions meurtrières perpétrées par un groupe pourtant signataire des accords de paix de Khartoum et ceci alors même que le Président Faustin Archange TOUADERA s’est engagé dans un processus de dialogue républicain tendant la main aux groupes armés pour ceux qui  abandonneraient la voie des armes.

En tout état de cause le jusqu’auboutisme affiché par certains groupes armés alliés à la CPC de François Bozize Yangouvonda à l’exemple de l’UPC et des 3R dans leur logique de maintenir un climat de terreur à travers une insécurité chronique ne fait aucun doute.

La présence de mercenaires blancs signalés parmi les assaillants démontre s’il en est besoin l’intrusion de forces extérieures et l’implication de certaines puissances étrangères bien connues dans la crise centrafricaine.

La présence des français portant les treillis des forces russes dans certaines de nos villes de province montre bien que la France est et reste la cause principale du malheur de nos populations à travers une politique qui ne vise autre chose qu’à semer le chaos en Centrafrique et faciliter la prise du pouvoir à ses hommes de main aujourd’hui aux abois.

La Communauté internationale qui observe en toute léthargie ces crimes odieux et crapuleux sans proposer une solution idoine pouvant permettre de mettre hors d’état de nuire les bourreaux du peuple centrafricain se rendent d’office complice de l’hécatombe et de la mort lente imposée au peuple centrafricain qui ne sait plus à quel saint se vouer.

 Il est temps que l’embargo sur les armes imposé de manière éhonté et injuste à nos forces armées par les Nations Unies soient levée pour donner à nos FACA les moyens nécessaires de faire face au péril national et au naufrage collectif projetés par les groupes armés et leurs gourous de l’hexagone.

La MINUSCA doit prendre ses responsabilités et appuyer de manière significative nos FACA dans leur lutte contre les forces du mal en Centrafrique.

Le refus de s’assumer en assurant l’escorte obligatoire des convois à destination de nos provinces constitue une faute lourde imputable aux forces onusiennes en particulier à leur chef MANKEUR NDIAYE.

Nous appelons toutes les populations centrafricaines à faire preuve de patriotisme en dénonçant de manière systématique la présence des forces non conventionnelles et toute autre présence suspecte afin d’aider nos forces armées dans la lutte implacable engagée contre nos bourreaux.

Aussi, je saisis l’occasion au nom de Talitha Koum Centrafrique et en mon nom propre pour présenter mes sincères condoléances aux familles éprouvées par les tueries de Bambari.

Unis derrière nos autorités légitimes nous vaincrons.

S’agissant de la mascarade de dialogue Afrique-France organisé par le Président Macron à Montpellier en France, Talitha Koum Centrafrique considère ces assises comme un non-évènement destiné à distraire l’opinion alors même que des sujets sensibles et importants tels l’insécurité qui gangrène les pays de l’Afrique francophone, la question du pillage de nos ressources et d’autres sujets de préoccupations de l’heure sont astucieusement esquivés et mis de côté par la puissance néocolonialiste.

Le choix porté sur certains fils du pays bien connus pour leurs affinités avec la métropole et leur soumission sans condition à la macronie n’étonne guère quand il s’agit des MABACHAKA, AKANDJI KOMBE et autres…

La France de Macron doit comprendre que les peuples africains en général et le peuple centrafricain en particulier sont désormais émancipés, nous n’avons aucun complexe devant une puissance qui n’est plus que l’ombre d’elle-même et qui  pense pouvoir maintenir sa notoriété dans nos Etats à travers des basses manœuvres consistant à semer la division pour régner tout en entretenant les forces occultes du mal et les groupes armés à sa solde.

La jeunesse centrafricaine, le peuple centrafricain a compris la leçon et ne se laissera plus berner par une France en  perte de vitesse sur l’échiquier international et qui ne compte plus que sur le pillage de nos ressources et notre maintien dans l’extrême pauvreté pour redorer son blason.

Comme disent les latins « QUI MACHAERA OCCIDERIT, GLADIO MORIETUR » autrement-dit « QUI TUE PAR L’EPEE MOURRA PAR L’EPEE »

Fait à Bangui, le 09 octobre 2021

Le Coordonnateur National de Talitha Koum Centrafrique, Membre du Réseau International de Talitha Koum basé à Rome en Italie

Blaise Didacien KOSSIMATCHI

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires