RCA: fin de l’expertise russe auprès de la douane sur une note de satisfaction

0
180
Réunion technique au ministère des finances à Bangui avec les experts douaniers russes

Par Erick NGABA

Bangui 12 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Pour combattre la contrebande et la corruption au sein de l’administration douanière de la République centrafricaine, le gouvernement a sollicité l’expertise russe dans le domaine. Après plus de cinq mois de cette assistance technique qui prend fin cet octobre, les recettes douanières ont considérablement augmenté grâce à l’assistance de la mission économie russe auprès des postes des douanes centrafricaines.

A travers un courrier du ministère des finances et du budget de la République centrafricaine du 6 octobre courant, on apprend la cessation de la mission économique russe auprès des postes douaniers du pays.

Cette mission qui a beaucoup contribué à la mobilisation des recettes domestiques, avait la mission d’appuyer le secteur douanier centrafricain à lutter contre les maux qui minent le circuit économique du pays. Près de six mois après, c’est l’achèvement de cette expertise russe.

En annonçant la fin de cette mission, le ministre des finances et du budget exprime le satisfecit du gouvernement sur l’expertise russe auprès des douanes centrafricaines.

« La disposition de cette mission prévoyait une évaluation trimestrielle. Ainsi, faisant suite à l’évaluation du premier trimestre, tenue le 9 août 2021, et la restitution du rapport contenant les recommandations validées par la direction générale de la douane, j’approuve avec satisfaction les résultats de cette mission et vous témoigne mes vifs remerciements », indique le ministre Hervé Ndoba dans son courrier adressé au chef de mission économique russe.

Ce n’est pas une fin définitive de cette assistance russe auprès de l’administration douanière de la RCA. En annonçant la fin de cette mission, le gouvernement, via le ministre des finances, souhaite que l’expertise russe continue d’apporter une assistance technique auprès de la direction générale des douanes et droits indirects.

« Le gouvernement souhaite continuer à bénéficier d’une assistance technique auprès du directeur générale des douanes et droits indirects suivant un format et termes de référence à définir, en ligne avec les recommandations de nos partenaires techniques et financiers », lit-on au 5ème paragraphe du courrier dont la rédaction de Ndjoni  Sango a obtenu une copie.

Par ailleurs, le membre du gouvernement a souligné que la douane sera instruite par ses soins pour la mise en œuvre des recommandations et la consolidation des acquis enregistrés dans le cadre de cette mission d’assistance technique russe.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires