RCA: l’appui budgétaire 2021-2023 au centre d’un débat entre le gouvernement et la Banque mondiale

0
149
Rencontre entre les cadres de la Banque mondiale à Bangui et les cadres du ministère de l'économie à Bangui

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 19 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Une rencontre de haut niveau entre le gouvernement et la Banque mondiale a eu leu le 13 octobre 2021 à Bangui sur le programme d’appui budgétaire de l’année 2021-2023. La discussion entre les deux parties  a été présidée par le ministre de l’économie, du plan et de la coopération internationale, Félix Moloua , et ceci, en présence de quelques membres du gouvernement et le représentant de la Banque mondiale en Centrafrique, Han Fraeters.

Cette rencontre en mode virtuelle a été consacrée sur le programme d’appui budgétaire qui est un ensemble de réformes mises en œuvre en vue de stimuler la croissance économique et réduire durablement la pauvreté en République centrafricaine.

Selon les experts du ministère de l’économie, du plan et de la coopération internationale, ce programme s’étale sur une période de deux ans, 2021-2023, et des actions préalables sont à mener dans le but d’aboutir au décaissement des fonds.

« Une série de huit (8) mesures ont été arrêtées et ont fait l’objet de cette rencontre bipartite entre la RCA et la Banque mondiale. Ces mesures vont de la numérisation des paiements des salaires des fonctionnaires dans les zones sécurisées, au déploiement de médecins diplômés et récemment intégrés dans tous les districts de santé, à la révision de la loi sur la passation des marchés publics pour finir avec le fonds de garantie pour les petites et moyennes entreprises », peut-on lire sur la page facebook dudit ministère.

La Banque mondiale est l’un des partenaires techniques te financiers de la République centrafricaine qui l’aide à combattre la pauvreté.

Il est à rappeler que ces derniers temps, le ministre de l’économie, du plan et de la coopération internationale multiplie des échanges et réunions avec les partenaires financiers, en vue de booster l’économie centrafricaine qui a eu un coup de fouet à cause de la crise sanitaire de la COIVD-19 et la recrudescence de la violence armée dans le pays.    

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires