RCA: le bien-être que faut-il faire pour le maintenir en bonne forme?

0
58
Centrafrique-Bangui-Ndjoni-Sango
Une vue de la ville de Bangui en pleine circulation@Erick Ngaba

Par Thomas KOSSI

Bangui 19 octobre 2021—(Ndjoni  Sango): Après quelques jours de manifestation de la journée internationale de l’alimentation, l’heure est à la notion de faire une récapitulation. Vu que chacun se demande si pour le bien-être, comment faire pour le maintenir en bonne forme ?

Généralement, les 15 octobres de chaque année, cette journée est riche en évènements. Le monde bouge véritablement, tant chaque entité veut se mettre en exergue. Car c’est particulièrement le point où les organes travaillant dans ce sens, exprimant leur ras le bol.

La réussite frôle le pas à l’échec. Toutefois, succès ou pas, les voilà faire le chemin toujours ensemble. L’on ne peut que les supporter et faire ce qu’il y a de mieux pour leur tracer la bonne voie.

Il faut recenser la manière de vivre qui doit favoriser la nation à aller de l’avant. Bien manger et au bon moment, incitera le peuple à vivoter comme le dit la parole, « ventre plein, Nègre content ». Ce dernier, lorsque son tube digestif est garni en produits alimentaires de toute gamme, sa vie n’est que joie extrême.

Il ignore de penser aux maux qu’il rejette en le  poussant trop loin de lui-même. La vie dans ce monde ambiant, n’est que théâtre. Beaucoup y trouvent à rire. Nombreux sont ceux qui la sabotent. Mais après tout, telle est la société humaine qu’il faut traversée avec le rire parfois forcé.

De tout ce qui précède, la marque qu’il ne faut pas oublier, c’est l’argent. Ce maître-mot qui tonne comme un éclat de tonnerre, fait réveiller même l’agonisant. Ne cherchera-t-il pas à lever le petit doigt pour faire comprendre à ces compères, que la vie à laquelle ils souhaitent qu’il abandonne, il y tient fermement ?

Donc le pèze qui vit autant que les hommes d’ici-bas, a nature de divinité et pourquoi ne pas penser à un être si surnaturel ?

Comme femmes, enfants et hommes ont la possibilité de vouloir vivre parfaitement leur expérience de vie, que faire réellement pour bien s’en sortir ? Il faut respecter la nature humaine et appliquer ses sacro-saints principes devant aider régulièrement comme parole d’évangile. Le mortel exposé à quitter la terre à n’importe quelle minute se tirera-t-il aisément de cette bouillabaisse ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires