RCA: « Le conflit armé et l’instabilité sont les deux ennemis de l’avenir de la jeunesse », dixit Denise Brown

0
70
Denise Brown, représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l'ONU en RCA @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 29 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : La représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, résidente des Nations unies et coordonnatrice humanitaire, Denis Brown, a déclaré, que le conflit armé et l’instabilité sont les véritables ennemis des jeunes centrafricains cibles des groupes armés. Elle a exprimé dans une table-ronde le 23 octobre 2021 à l’occasion de la célébration de la journée des Nations Unies.

Face aux multiples crises militaro-politiques qui perdurent en République centrafricaine, les jeunes et les femmes sont les principales cibles des groupes armés qui sévissent encore dans ce pays situé au cœur du continent africain.

Le récent conflit armé entre le pouvoir de Bangui et les groupes armés membres de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), déclenché à la veille des scrutins présidentiel et législatifs du 27 décembre 2021, a encore empêché les jeunes centrafricains de s’épanouir.

Lors d’un débat organisé dans la base de la Minusca à l’occasion de la commémoration de la journée des Nations Unies (UN), les invités autour de cette table-ronde dont la Présidente du Conseil national de la jeunesse, Pamela Derom et la représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique, Denis Brown, ont plaidé en faveur des jeunes centrafricains qui sont de plus en plus victimes des atrocités des forces négatives.

Dans sa prise de parole, Denise Brown a considéré la déclaration du cessez-le-feu faite par le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera comme une lueur d’espoir pour la jeunesse centrafricaine dont certaines sont enrôlées par la force dans les groupes armés.

« Les deux sujets qui me préoccupent, c’est la jeunesse et leur avenir. L’âge moyen des combattants des jeunes au sein des groupes armés, selon moi, varie de 17 à 18 ans. J’ai même rencontré les enfants soldats âgés de 14 ans, honnêtement, c’est choquant. Ils n’ont aucune famille et ne fréquentent  pas  l’école et ces derniers sont abandonnés. Heureusement que l’Unicef et les ONG les prennent en charge », s’est-t-elle plainte et ajoute aussi que l’avenir de la RCA se repose sur la jeunesse.

« Il faut qu’on réfléchisse ensemble pour mettre fin à ce phénomène. L’avant-projet de loi de lutte contre la traite des personnes a été remis au Président de la République et les jeunes filles et femmes sont les victimes des violences basées sur le genre », a-t-il ajouté et estime qu’ensemble avec le gouvernement, il est nécessaire d’aborder cette situation.

« Honnêtement, sans l’investissement dans le secteur privé pour aider les jeunes qui sont aux quartiers  pour manque d’emploi. Donc, les groupes armés profitent de ce vide pour les enrôler dans leur mouvement. La paix et la stabilité sont très importantes pour permettre aux investisseurs d’appuyer le secteur privé afin que les jeunes puissent trouver du travail à faire », a conclu la représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique.

Il est à rappeler que le thème de la célébration de la journée des Nations Unies de cette année est : « Ensemble pour la paix et le développement de la République centrafricaine ». Cette journée a été officiellement créée le 24 octobre 1945, après qu’une majorité des membres fondateurs eurent ratifié le traité portant création de cette instance mondiale, y compris la République centrafricaine en 1960.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires