RCA: une manifestation hostile devant la base logistique de la Minusca à Bangui

0
166
Une manifestation avec un cercueil devant une base de la Minusca à Bangui

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 12 novembre 2021—(Ndjoni Sango) : Plusieurs groupes de jeunes composés de hommes femmes se sont réunis ce vendredi devant Ecolog-Minusca, la base logistique des casques bleus pour demander pure et simplement le départ imminent des forces onusiennes de la République centrafricaine. Avec un cercueil symbolisant les morts des victimes des casques bleus, les manifestations exigent la fin de renouvèlement du mandat de la Minusca qui est depuis 20214 en RCA.

Ils étaient plus de centaines de personnes à brandir des messages hostiles à la Minusca. Il ne se passe pas un seul jour où des manifestations, des sit-in se font à l’encontre de la présence des casques bleus de l’ONU dans la capitale et dans les diverses périphéries de Bangui ainsi que des villes du pays.

Ces mécontentements font suite aux multiples bavures impliquant les casques bleus de la Minusca sur la population civile ainsi que leur collaboration avec les groupes rebelles qui terrorisent la population.

« Le cercueil que nous transportons représente les actes atroces, les meurtres, les accidents mortels de circulation, les viols et autres trafics malsains de nos ressources naturelles commis par les casques bleus de l’ONU dans notre pays. Nous demandons au gouvernement d’ouvrir les yeux sur ce que font ces forces onusiennes sur la population civile sans défense. Au début, nous pensons que ces forces sont là pour nous aider dans le retour de la paix mais on n’a compris que ce n’est pas le cas elles sont là pour nous détruire tel est le cas de la jeune fille nommée Lumière de la Sagesse qu’elles ont tué récemment dans un accident tout proche de la résidence du chef de l’Etat »,

Pendant ce temps, les discutions sont en cours au niveau de l’ONU pour le renouvèlement du mandat de la Minusca en RCA.

« Même si les discussions sont encore en cours pour le renouvellement de leur mandat, nous demandons au Conseil de sécurité de l’ONU d’arrêter les procédures car nous ne voulons plus de la Minusca chez nous nous en n’avons mare. Nous voulons juste que nos forces gouvernementales soient réarmés pour assurer notre sécurité ainsi que de nos biens », a-t-il conclu.

Il faut aussi signaler que la récente manifestation contre la Minusca a eu lieu ce lundi 8 novembre devant le siège des casques bleus de l’ONU suite à la mort tragique de la jeune fille âgée de 16 ans au moment où la Minusca est à l’approche de son mandat prévu le 15 novembre 2021.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires