RCA: fin d’une mission de travail du FMI à Bangui

0
94
Echanges de la mission du FMI avec les cadres du ministère des finances à Bangui

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 3 novembre 2021—(Ndjoni Sango) : Une délégation de haut-niveau du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Edouard Martin, a effectué une mission en  République centrafricaine, du 15 au 26 novembre 2021 pour mener des discussions sur un programme de référence appuyée  par les services du FMI.

Dans un communiqué de fin de mission signé le 26 novembre dernier, le service du FMI qui a effectué une mission de 11 jours en République centrafricaine, rend compte de leurs conclusions préliminaires après leur visite dans ce pays situé au cœur de l’Afrique centrale.

A l’occasion de cette mission, les autorités centrafricaines et le service du FMI ont discuté de politiques économiques et de réformes structurelles qui pourraient former la base d’un programme de référence suivie  par les services.

Le programme de référence visera à aider les autorités à faire face aux défis économiques causés par la situation sécuritaire et la pandémie de la COVID-19 et leur permettra de bénéficier de l’aide budgétaire de leurs partenaires financiers.

A travers la même mission, il prévoit notamment la mise en œuvre de réformes structurelles visant à améliorer la gouvernance et la gestion des finances publiques et à renforcer la mobilisation des recettes intérieures.

Et aussi, l’amélioration de la situation sécuritaire au cours des derniers mois et la réouverture du corridor commercial entre Bangui et le Cameroun qui a permis une reprise plus rapide que prévue au printemps de l’activité économique , tandis que les tensions inflationnistes qui ont commencé à s’atténuer.

« Les développements budgétaires au cours des derniers mois, apparaissent conformes aux objectifs de la loi des finances rectificatives. Les recettes intérieures devraient être légèrement supérieures aux attentes, tandis que les dépenses semblent bien maitrisées. La mise à disposition par la BEAC d’une partie de l’allocution de droits de tirages spéciaux (DTS) fournie par le FMI, devrait permettre d’accélérer le remboursement des arriérés intérieurs et d’entamer le remboursement des emprunts relais contractés au cours des derniers mois  auprès des Banques commerciales », peut-on lire dans le communique du FMI.

Dans la même note d’information, le FMI relève que les autorités centrafricaines entendent notamment soumettre au parlement un projet de loi anti-corruption et poursuivre leurs efforts de mise en place du système de télédéclaration des impôts par les grandes entreprises, de consolidation du compte unique du trésor, et de digitalisation des procédures et contrôles douaniers.

Lors de cette mission de travail, l’équipe du FMI a rencontré plusieurs personnalités du pays dont le Président de la République Faustin Archange Touadera, le Président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji, le Premier ministre Henri Marie Dondra, d’autres responsables gouvernementaux, ainsi que des représentants du secteur privé et des partenaires techniques et financiers.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires