RC: l’incivisme qui bat son plein dans le quotidien des Centrafricains

0
221
bangui-ndjoni-sango-centrafrique
Une vue du centre ville de Bangui le jour de noël décembre 2020 @crédit photo Erick Ngaba

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 3 décembre 2021—(Ndjoni Sango) : L’incivisme et le manque de savoir-vivre manquent à  certains citoyens centrafricains. Getter des ordures et pisser contre les murs en plein jour et n’importe où dans des lieux publics traduisent le comportement de certains Centrafricains dans la rue. Tout cela peut aussi se justifier par un défaut des toilettes publiques et des bacs à ordures.

L’entretien des infrastructures publiques ne dépend  pas seulement des hauts dirigeants de ce pays mais également de tout un chacun qui veut avoir  un environnement sain et propice où on peut vivre sans pour autant respirer des odeurs nauséabondes qui nuisent à la santé humaine.

Ceci est pourtant une lutte commune pour lutter contre l’insalubrité dans les différents quartiers de Bangui ainsi que dans les grands axes des avenues. Selon les constats faits, les murs de certains départements et infrastructures publiques sont devenus un lieu où n’importe qui peut uriner sans se gêner, si sa conscience interne le gène ou non.

Pour mettre fin à ces comportements indignes, la mairie de Bangui doit prendre ces responsabilités en construisant des toilettes publiques qui permettront au grand public de se soulager en cas de besoin. Ces toilettes publiques qui seront payantes, constituent des entrées financières pour les caisses de l’Etat.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires