RCA: le 17 décembre marque l’engagement des forces alliés contre la CPC

0
205
force-russe-ndjoni-sango-centrafrique
Les instructeurs russes aux côtés des forces armées centrafricaines dans une offensive contre les rebelles de CPC en décembre 2020 près de la ville de Bossembelé @crédit photo Erick Ngaba

Par Juste MBANGO

Bangui 17 décembre 2021—(Ndjoni Sango): Ce vendredi 17 décembre est une journée historique en République centrafricaine qui fait face à grande menace sécuritaire. Cette journée marque l’engagement des forces allées et le courage du président Touadera face à la rébellion Coalition des patriotes pour le changement (CPC) de François Bozizé.  

« Journée du Courage National de la République Centrafricaine », c’est sous ce thème que l’on rend hommage aux forces qui se sont portées volontaires pour empêcher l’escalade du conflit et protéger Bangui la capitale qui a failli tomber entre les mains des rebelles de la CPC. Ces forces se sont engagées dans des conditions d’une crise militaro-politique aiguë en République centrafricaine.

Les forces alliées, représentées par le Président de la République, Faustin Archange Touadéra, le gouvernement, la police, les FACA, ainsi que les alliés russes et rwandais, ont pris la responsabilité de la sécurité du pays et de ses citoyens et se sont engagées sur la voie de l’arrêt définitif des violences et guerre civile.

C’est le 17 décembre 2020 que débute la phase active de la lutte, initiée par l’opposition armée, les rebelles, les mercenaires et leurs commanditaires étrangers. Voyant que le processus de reconstruction de la RCA bat son plein et réalisant que le temps de la violence sans précédent, du chaos et de leur pouvoir illégal est en train de s’éloigner, ils se sont lancés dans une campagne armée contre Bangui.

Le résultat de cette vague de violence dans le pays a été la défaite totale des groupes armés. Après cela, les FACA, avec leurs alliés, ont réussi à prendre le contrôle de la quasi-totalité du territoire du pays. Pour la première fois après une longue période de guerre civile, la population centrafricaine se sentait relativement en sécurité.

L’arbitraire des groupes armés sur le territoire du pays a été remplacé par la paix et l’ordre public, les institutions de l’État ont commencé à fonctionner, le commerce a repris et les entreprises industrielles ont commencé à se reconstruire.

Début décembre 2021, des défilés en l’honneur de la fête de la République ont eu lieu non seulement dans la capitale, mais aussi dans les villes de province, où les défilés ne se sont pas déroulés depuis des années.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires