RCA: les FSI sensibilisées sur les droits des réfugiés

0
56
La Commission nationale pour les réfugiés sensibilise les forces de sécurité intérieure sur les droits des réfugiés à Bangui @crédit photo

Par Marly Pala         

Bangui 5 janvier 2022—(Ndjoni Sango) : En vue de veiller sur la protection des personnes refugiées en République centrafricaine, la Commission Nationale des Refugiés sensibilise les forces de sécurité intérieure sur les droits des refugiés. Ces séances de sensibilisation ont démarré le mercredi 5 janvier au commissariat du 5ème arrondissement de Bangui.

La République centrafricaine compte des milliers de personnes déplacées et refugiées dans d’autres pays limitrophes. Ceci, suite aux crises sécuritaires qui avaient eu lieu dans le pays. Et ces derniers temps, plusieurs de ces refugiés ont commencé à prendre le chemin du retour. Mais comment protéger ceux-ci afin d’éviter d’être discriminés dans la société ?

Pour cela, la Commission Nationale pour les Refugiés lance la sensibilisation pour permettre aux forces de l’ordre de respecter les droits de cette catégorie de personnes. Selon Auconfort Morouba, coordonnateur CNR de Mongoumba, cette sensibilisation facilitera la compréhension entre les forces de l’ordre et les refugiés sur les questions des papiers administratifs :

« La CNR est un organe de l’Etat qui est sous tutelle du ministère de la sécurité publique. Et nous avons constaté que ces derniers temps il y a des incompréhensions au niveau des documents que nous avons fournis aux refugiés pour leur libre circulation. C’est pourquoi nous avons profité de cette occasion pour aller auprès de nos collègues, les forces de l’ordre, puisque nous travaillons en collaboration, afin de leurs présenter ces documents pour pouvoir faciliter les tâches à ces derniers. Car, le statut des refugiés est ratifié par la Convention de Genève. Donc nous allons parcourir tous les commissariats pour cette sensibilisation », a-t-il précisé.

Pour Emmanuel Gbomon, commissaire de police du 5ème arrondissement de Bangui, ce renforcement des capacités est un satisfecit et permettra à ses éléments de mener à bien leur travail : « Cette sensibilisation de CNR est une satisfaction. Car, cela va permettre à nos éléments qui sont constamment sur le terrain d’éviter de tomber dans des confusions. Parce que les refugiés doivent jouir aussi de tout leur  droit légal. Donc, je souhaiterai que ce genre de sensibilisation se pérennise pour mieux former les forces de l’ordre sur la protection des droits des refugiés », a-t-il lancé.

Cette sensibilisation intervient au moment où de nombreux refugiés commencent à rentrer au pays et que certains d’entre eux sont souvent inquiétés par les forces de l’ordre, malgré que ceux-ci présentent des documents, leur permettant la libre circulation, fournis par les organisations qui sont à leur charge.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires