RCA: un groupe de rebelles CPC coordonné par Maxim Mokom à la frontière tchadienne

0
555
Un militaire centrafricain posé à côté d'un pilier frontière

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 8 Janvier 2022—(Ndjoni Sango): Ces dernières années, les forces armées centrafricaines (FACA) ont considérablement changé de tactique dans leur formation et leurs performances. La quasi-totalité du territoire du pays est désormais sous contrôle des troupes gouvernementales, même s’il n’y a pas si longtemps, des provinces entières étaient contrôlées par des groupes armés illégaux.

Sous les coups des FACA, les rebelles se rendent ou sont détruits. Ainsi, grâce aux soldats de l’armée nationale, la paix et la sécurité sont rétablies en République centrafricaine. À cet égard, les objectifs prioritaires des FACA ont changé.

Si auparavant il s’agissait de lutter contre une menace interne sur le territoire de la RCA, aujourd’hui l’armée nationale se tourne de plus en plus vers les tâches de protection contre une menace externe.

Les opposants étrangers à la paix en République centrafricaine élaborent toujours des plans pour déstabiliser la situation dans le pays. Des mercenaires armés traversent souvent la frontière centrafricaine. Par conséquent, la tâche principale des FACA était de protéger la frontière extérieure de la république contre les intrusions illégales.

Maxim Moko aux commandes à la frontière tchadienne

Des informations de sources fiables font état d’un grand nombre de rebelles des groupes ex-Séléka et Balaka, dirigés par Salei Zabadu et Abdraman Kilessi, se trouvent à proximité de la localité de Moyen-Sido au Tchad. Leurs actions sont supervisées par l’extrémiste Maxime Mokom, des militaires professionnels du Tchad organisent des cours et des entraînements aux rebelles.

Le camp est bien gardé et est une installation fermée. De l’extérieur, il y a un garde des soldats de l’armée tchadienne, et le camp lui-même est gardé par des rebelles de l’ex-Seleka. À quelles fins les mercenaires et les rebelles s’entraînent dans un camp fermé près de la frontière avec la République centrafricaine, il est facile à deviner.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires