RCA: le sous-préfet de Mobaye dresse la situation sécuritaire de la Basse-Kotto

0
132
Bienvenu Cyrille Komobaya Lebangue, Sous-préfet de Mobaye @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Mobaye 1er février 2022—(Ndjoni Sango) : Le Sous-préfet de Mobaye, Bienvenu Cyrille Komobaya Lebangue, a brossé le 30 janvier 2022,un tableau sombre de la situation socioéconomique, sécuritaire, éducative et humanitaire de la Basse-Kotto, plus particulièrement de Mobaye, à quelques mois du départ des combattants rebelles de l’UPC. Cet entretien exclusif accordé à exclusivement à Ndjoni Sango, intervient dans un contexte où la ville commence à retrouver sa quiétude suite à l’arrivée des forces armées centrafricaines (FACA).

La ville de Mobaye est l’une des localités de la République centrafricaine où la récente crise militaro-politique à la veille des élections couplées du 27 décembre 2020,n’a pas épargné. Le Centre-ville de la préfecture de la Basse-Kotto a été envahi par les combattants rebelles de l’UPC, membres de la coalition de la CPC, qui menace de destituer le régime démocratiquement élu.

Cette tension armée a frappé négativement la ville de Mobaye, située à 611km de Bangui où sur cinq habitants, quatre ont été forcés de traverser la rivière pour se réfugier sur le territoire de la République Démocratique du Congo (RDC).

Face à la contre-offensive des forces armées centrafricaines et leurs alliés dans la Basse-Kotto, les éléments de la CPC, ont finalement abandonné la ville pour se retrancher dans ses périphéries. Après ce retranchement, la paix et la quiétude commence de revenir peu à peu.

« Nous avons conjugué nos efforts avec toutes les forces vives de la nation et aujourd’hui, la paix est revenue dans notre ville. Les forces loyalistes sont désormais dans notre ville pour assurer la sécurité de la population qui vaque à leur occupation quotidienne sans avoir la peur au ventre », a déclaré Bienvenu Cyrille Komobaya Lebangue, Sous-préfet de Mobaye.

Malgré cette présence rassurante des FACA et gendarmes, le Sous-préfet reste dubitatif et interpelle les policiers affectés à Mobaye, à venir prendre leur poste afin de maintenir l’ordre, « depuis cinq ans que je suis là, aucun policer n’a mis pied ici, alors que leur présence doit être très nécessaire pour rassurer la population. Je profite de votre micro pour lancer un vibrant appel aux policiers qui ont été affectés de prendre la route de Mobaye, et je remercie le Chef de l’Etat pour l’effort dans la recherche de la paix à Mobaye et sur toute l’étendue du territoire national », a-t-il conclu.

Il est à rappeler que la quiétude règne dans la ville de Mobaye mais dans certaines sous-préfectures dont Zangba et autres, les rebelles de l’UPC, membres de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), règne en maître au grand dam des fonctionnaires, où la quasi-totalité se réfugie au centre de Mobaye.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires