Sommet UE-UA : appel de Touadera à une solidarité internationale pour la levée totale de l’embargo sur les armes en RCA

0
247
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera au sommet UE-UA à Bruxelles

Par Kizer MAÏDOU                                                                                                   

Bangui 21 Février 2022-(Ndjoni Sango) : Les travaux du 6ème sommet Union Européenne-Union Africaine ont pris fin à Bruxelles. Lors de la 6 ème thématique développée par les participants, le président Centrafricain, Faustin Archange Touadera, a fait appel à ses pairs pour une solidarité internationale en faveur de la levée totale de l’embargo qui pèse sur les armes en Centrafrique.

Profitant de la 6ème thématique : Paix, sécurité et Gouvernance développé lors de cette rencontre le chef d’Etat Centrafricain a plaidé de vive voix pour une solidarité commune au niveau internationale visant à défendre son pays en plaidant en sa faveur pour la levée totale de l’embargo, afin de permettre à la RCA de prémunir la paix, la sécurité et la bonne gouvernance.

« Je saisis cette occasion pour en appeler la solidarité internationale pour un plaidoyer en faveur de la levée totale de l’embargo sur les armes qui pèse les Forces Armées Centrafricaines afin de nous permettre de préserver la paix, la sécurité et la bonne gouvernance ».  

Cette rencontre de haut niveau a permis au président Faustin Archange TOUADERA d’apporter sa contribution en citant d’une manière avéré les principaux défis visant a garantir la paix, la sécurité et la gouvernance :

« Il est indéniable que la radicalisation, les violences transfrontalière, la transhumance armée, le terrorisme, l’extrémisme violent, la circulation illicite des armes à travers le monde et notamment en Afrique, constituent les principaux défis pour la paix, la sécurité et la Gouvernance. L’exemple le plus frappant est celui de la RCA ou les groupes armées s’approvisionne en armes de tout calibre leur permettant de commettre des crimes les plus graves contre les paisibles citoyens, les personnels humanitaires et les casques bleus de l’ONU, alors que l’armée nationale croupit sous un embargo injustifié depuis 10 ans ».

Pour le président Centrafricain, la mise en œuvre du traité sur le commerce des armes diminuerait sans doute cette menace qui pèse sur le continent, en général et sur l’Afrique en particulier.

Occasion pour le président Centrafricain de mentionner que la coopération entre l’Union Européenne et l’Union Africaine doit également avancer dans le domaine de la gouvernance en se fondant sur l’architecture Africaine de Gouvernance (AGA) pour renforcer les capacités des Etats en matière d’élaboration et d’application des instruments juridique nationaux en protection de réconciliation et de défense des droits humains, de réconciliation nationale, de l’Etat de droit, de la démocratie et de la souveraineté.

Cette coopération doit, d’après lui, s’attaquer aux principales causes des crises récurrentes en Afrique notamment les conflits internes, pauvreté, précarité, sous développement et le manque d’emplois pour les jeunes.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires