RCA: « C’est la volonté des Centrafricains de tout bord de pacifier le pays» l’Ambassadeur Matondo

0
131
Mathias Bertino Matondo, représentant spécial du président de la commission de l’Union africaine

Par Erick NGABA

Bangui 3 mars 2022—(Ndjoni Sango): La solution à la crise que traverse la République centrafricaine depuis près d’une décennie, ne dépend que de la volonté du peuple centrafricain à mettre de côté leurs différends. C’est ce qu’a rappelé l’ambassadeur Mathias Bertino Matondo, représentant spécial du président de la commission de l’Union africaine, et en même temps, chef de mission de l’Union africaine pour la RCA et l’Afrique centrale, au cours d’une session du comité de coordination de suivi du processus de paix à Bangui.

La République centrafricaine traverse une crise militaro-politique provoquée depuis le coup d’Etat de l’ex-coalition rebelle de la Seleka en 2013, ayant renversé le régime de François Bozizé.

Des résolutions, des accords et des engagements sont pris çà et là, pour parvenir à une paix définitive, mais le pays demeure dans l’impasse politique, sécuritaire et économique, même si les groupes armés sont aujourd’hui anéantis. Finalement, le pays s’en sortira si et seulement si les Centrafricains s’unissent pour faire face à cette situation.

C’est pourquoi, le chef de mission de l’Union africaine pour la RCA et l’Afrique centrale, appelle les Centrafricains à faire montre de bonne volonté pour pacifier le pays.

« C’est vrai qu’il y a des difficultés à plusieurs dimensions pour mettre en œuvre tous ces accords. Mais, en toile de fond, c’est la volonté des Centrafricains de tout bord de pacifier le pays. Le président de la République centrafricaine a fait une politique de main tendue. Nous saluons sa politique de main tendu vers tous les Centrafricains. C’est ça qui est important. Donc, nous exhortons tous les Centrafricains, les groupes armés, même l’opposition de répondre tous favorablement à cette politique de main tendue », a fait savoir l’ambassadeur Matias Bertino Matondo.

De l’avis du diplomate de l’Union africaine en Centrafrique, l’accord de paix du 6 février 2019, le dialogue républicain est une occasion que doivent saisir les Centrafricains pour sortir le pays de l’impasse.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires