RCA: mise au point du régime de Bangui sur le conflit russo-ukrainien

0
582
Albert Yaloké Mokpème, ministre porte-parole de la Présidence de la République centrafricaine @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 14 mars 2022— (Ndjoni Sango) : Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, l’opinion nationale et internationale veut avoir une position claire de la République centrafricaine, pays allié de la fédération de Russie. Au cours d’un point de presse tenu ce lundi à Bangui, la présidence de la République à travers son porte-parole, Albert Yaloké Mokpème, a fait une mise au point pour clarifier les choses qui se disent notamment dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« La fédération de Russie est un pays qui nous a aidé à repousser la rébellion à la fin de l’année 2020 et début de l’année 2021. Nous sentons de cœurs avec la fédération de Russie, puis que, c’est le pays qui nous a aidé à repousser les assaillants qui voulaient amener le désordre constitutionnel dans notre pays. On sera très mal placé de condamner la Russie, le pays qui a nous aidé. Lorsque que nous étions attaqués, nous avons fait appel à tous les pays amis qui pouvaient nous aider, car nous n’avions pas de moyens de nous défendre. La fédération de Russie a frôlement répondu », a déclaré le ministre et porte-parole de la présidence de la République, Albert Yaloké Mokpème.

Semaine dernière, des vidéos ayant circulé sur les réseaux sociaux ont montré des militaires des forces armées centrafricaines lançant des messages selon lesquelles l’armée centrafricaine et africaine sont prêtes à être déployées pour combattre aux côtés de l’armée russe en Ukraine.

Ces vidéos authentiques de quelles que minutes sont exploitées dans les médias à travers le monde. Sur ces faits, le porte-parole de la présidence centrafricaine est très clair et précise :

« Si les Centrafricains compatissent avec la fédération de Russie et qu’ils l’expriment, mais nous sommes dans un pays de liberté. Ils l’ont fait, mais pourquoi voire toujours la main du gouvernement dernière. C’est la Russie qui nous a aidé à former notre armée, à combattre et à repousser les assaillants, à défendre nos frontières, même si certains pays nous condamnent pour cela. Ce qui est essentiel pour nous est de protéger notre population, nos biens et notre territoire ».

Pour Albert Yaloké Mokpème, ceux qui veulent condamner la RCA pour son rapprochement avec la fédération de Russie n’étaient pas là quand le pays a été attaqué par la coalition des patriotes pour le changement (CPC), une rébellion de l’ancien président, le Général François Bozizé qui a tenté de déstabiliser les institutions de la République.

2.8 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires