RCA: la politique étrangère et coopération internationale, paix et sécurité au centre des débats au dialogue

0
154
Débat en plénière du dialogue républicain au parlement centrafricain

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 25 mars 2022—(Ndjoni Sango) : Après deux jours des travaux en commissions réparties en cinq thématiques, les délégués au dialogue républicain ont démarré le 24 mars 2022 le débat en plénière sur deux thèmes. A l’issue de cette plénière, les participants ont formulé des recommandations pertinentes sur le réforme du secteur de sécurité et les manquements diplomatiques.

Durant les deux jours des travaux en commissions sur les cinq thématiques des assises, l’heure est actuellement au débat en plénière pour la formulation des recommandations avant de soumettre à la validation du présidium. A l’ouverture de la plénière de ce jeudi 24 mars, deux thèmes ont été abordés durant des heures.

La séance est ouverte avec la commission 4: Politique étrangère et coopération internationale où les participants ont dressé un tableau sombre de la diplomatie centrafricaine.

A cet effet, ils font plusieurs recommandations entre autres, la révision des certains accords bilatéraux ; l’organisation des états généraux de la diplomatie pour structurer, renforcer et financer le secteur; redynamiser la commission mixte qui lie la RCA et ses pays voisins.

Ensuite, les participants ont débattu sur la commission 2 : Paix et sécurité où le débat devient houleux sur les maux qui gangrènent la sécurité et paix en RCA. Cette commission présidée par le député Jean Sosthène Dengbé qui rappelle aux participants pourquoi les forces non conventionnelles ne sont invitées dans ce dialogue.

« Je pense que sur cette question, le ministre d’Etat Jean Wilibiro a précisé que le gouvernement a déjà deux cadres où ils discutent avec les rebelles à savoir : l’accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR) et la feuille de route de Luanda », a-t-il dit à la plénière.

Par ailleurs, la même commission a égrainé un chapelet des recommandations dont on peut noter : le démantèlement des postes de contrôle illégaux ; payer correctement le PGA des forces armées centrafricaines (FACA); renforcer le contrôle dans les zones frontalières.

Cependant, le débat sur la paix et sécurité a retenu beaucoup l’attention des participants qui avancent même des coups de gueule aux officiers supérieurs de l’armée nationale d’être à l’origine de certaines choses.

Les débats vont se poursuivre ce vendredi avec la situation de la paix et sécurité avant d’entamer certaines autres thématiques restantes. Le dialogue républicain lancé le 21 mars par le Président Touadera, va prendre fin le 27 mars 2022.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires