RCA : le point sur une mission des députés au parlement européen

0
83
Les six députés ayant effectué la mission au parlement européen

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 11 avril 2022—(Ndjoni Sango): Les députés centrafricains ayant effectué récemment une mission au siège du parlement européen à Strasbourg en France, ont brossé lors d’une conférence de presse les temps forts et les enjeux de cette mission sans oublier de relever les difficultés liées à un incident diplomatique. Cette conférence de presse présidée par le 1er Vice-président du parlement Evariste GAMANA visant à éclairer la population centrafricaine sur ladite mission, s’est tenue le 11 avril dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

Du 29 au 5 avril 2022, une délégation centrafricaine s’est rendue au siège du parlement européen afin de prendre part concomitamment à la 60ème session de l’assemblée parlementaire de l’OEACP et à la 41ème session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) et l’Union européenne (UE).

Selon le 1er Vice-président du parlement centrafricain, Evariste Gamana, le point sensible de cette mission parlementaire au cours de ces deux sessions a été l’examen pour adoption d’un projet de proposition de résolution de compromis entre les deux Assemblées, c’est-à-dire ACP-UE sur les menaces pour la stabilité, la sécurité et la démocratie en Afrique occidentale et sahélienne.

Le député de Carnot 1 a rappelé qu’à la lecture de ce projet de proposition de résolution, à première vue, le nom de l’initiateur qui l’a déposé n’est pas indiqué. En plus, il a souligné, dans les trois derniers visas du texte, il fait selon lui, mention d’une résolution adoptée en date du25 novembre 2021 sur les violations du groupe Wagner ainsi que d’autre résolution du parlement européen adoptée en date du 1er mars 2022 sur l’agression russe contre l’Ukraine, a-t-il dit avant de clore de paragraphe à la presse.

« La RCA n’a signé aucun accord avec le groupe Wagner mais plutôt à l’Etat Russe »

Au regard de tout ce qui précède, la délégation centrafricaine, conduite par le 1er Vice-président du parlement centrafricain, a fait savoir qu’a demandé, « tant au niveau de la plénière que le point sur les exactions commises en RCA  soit retiré du texte avant adoption, étant entendu que le gouvernement n’a signé aucun accord avec un quelconque groupe Wagner mais plutôt un accord formel avec la Fédération de Russie, celui-ci a déjà mis en place une commission d’enquête mixte ainsi que le parlement centrafricain qui entend diligenter une commission d’enquête parlementaire pour vérifier la véracité des faits » , a relaté Evariste Gamana.

A cet effet, les députés centrafricains ayant participés à ces assisses, ont déclaré qu’emboitant le pas à la RCA, les autres parlementaires des pays ACP se sont réservés de se prononcer sur la question de la crise en Ukraine et ont opté pour la prudence quant à l’adoption de ce texte.

Le projet de résolution de ce texte n’a pu être adopté par les Assemblées ACP-UE. En dehors des questions parlementaires, les députés ont relevé de manière particulière qu’ils ont fait face à leur retour à des tracasseries au niveau de l’aéroport de Roissy Charles  De Gaulle en violation flagrante de la Convention de Vienne.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires