RCA: mise en location des infrastructures sportives constitue un handicap au sport

0
44
Complexe sportif Stade 20.000 places de Bangui @photo Erick Ngaba

Par Marly Pala

Bangui, le 12 avril 2022— (Ndjoni Sango): L’Office National de Promotion et de Gestion des Infrastructures publiques et sportives (ONASPORTS) met une bonne partie des locaux des infrastructures sportives en location afin de générer des fonds pour pouvoir leur entretenir. Malheureusement, cette mise en location s’est transformée en un véritable marché à travers les boîtes de nuit, les bars dancing, des gargotes, des usines de fabrication des glaces entre autre, alors que le cadre du sport n’est pas approprié pour ce genre d’activités.

La République centrafricaine manque cruellement des infrastructures sportives de renommée internationale. Les seules et uniques infrastructures dignes de ce nom sont le stade 2000 places et Omnisport.

Or, ces deux infrastructures éprouvent d’énormes difficultés du point de vue entretien et dégradation. Ce qui met en mal le développement du sport centrafricain.

Pour cause, le Complexe Sportif 20.000 places est suspendu de toutes les compétitions internationales, du fait que l’office en charge de la gestion des infrastructures sportives a mis la majorité des espaces en location sans aucun suivi afin d’entretenir.

Le cas du Complexe sportif 20.000 places n’est pas le seul en termes de location. Car les vestiaires de l’omnisport qui permettent aux joueurs et tous les acteurs de basketball de se changer sont tous mis en location pour les glaceries et les issues de secours transformées en snack bar.

Pour résultats, l’incendie qui s’est déclaré le lundi 11 avril, ravageant une partie de l’omnisport est dû à un mauvais branchements électriques d’une boite de nuit. Le cas de la location de l’aire de jeu pour des cérémonies funéraires et religieuses en est d’autres exemples.

La bonne gestion des infrastructures sportives devrait favoriser des investissements des partenaires techniques et financiers de la RCA et générer de revenue pour l’entretien de ces dernières.

Malheureusement, le manque de suivi de la gestion de ces édifices a occasionné des sanctions sur le complexe 20000 places. La preuve en est que toutes les rencontres internationales de Centrafrique sont jouées à l’extérieur. Ce qui est un manque à gagner pour le pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires