Journée internationale de liberté de la presse : la RCA au 101ème rang mondial

0
40
Une conférence débat des journalistes centrafricains à l'occassion de la journée internationale de la presse à Bangui @crédit photo Erick Ngaba

Par Marly Pala

Bangui 4 mai 2022—(Ndjoni Sango): Le monde célèbre le 3 mai de chaque année, la journée internationale de la liberté de la presse. Une occasion pour tous les journalistes et professionnels des médias de réfléchir sur les questions importantes qui touchent à la bonne marche du métier de journalisme au quotidien. Le Reporters Sans Frontières classe la République centrafricaine au 101ème rang mondial.

Pour cette année, le thème choisi est « le journalisme sous l’emprise du numérique ». Le journalisme est un métier noble et très indispensable pour la bonne marche des activités dans une société ou un Etat. Car, l’exercice des journalistes consiste à chercher, recouper, traiter et publier ou diffuser les informations afin d’informer le public sur ce qui se passe dans le monde.

Mais le mauvais côté de ce noble métier est que la plupart des personnes issues de ce milieu font face à des menaces, d’autres sont emprisonnées, mettant ainsi un blocus à la libre circulation des informations. C’est dans cet ordre d’idées qu’une journée a été décrétée pour permettre aux journalistes de s’exprimer librement.

Malheureusement, la production et la distribution des informations sont souvent bloquées dans certains pays par des facteurs politiques. Ce qui rend les tâches difficiles. D’autres facteurs qui freinent le bon fonctionnement de ce travail est l’accès difficile à l’information de bonne qualité auprès des institutions publiques. Ce qui pousse parfois de nombreux journalistes à donner des fausses informations provenant des rumeurs, faute de l’accès aux vraies versions.

Il faut rappeler que le thème choisi pour la journée internationale de la liberté de la presse est « Le journalisme sous l’emprise du numérique ». Et la République centrafricaine est classée 101ème au rang mondial selon le baromètre de Reporters Sans Frontières, contrairement à l’année 2021 où elle avait occupé la 126ème place. Ce qui reste encore un défi pour le pays pour gagner des points dans le prochain classement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires