RCA: la présidence dénonce le rapport de human right watch incriminant les FACA et Russes

0
134
Albert Yaloké Mokpème ministre conseiller et porte-parole de la Présidence RCA @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 6 avril 2022—(Ndjoni Sango): Au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi à Bangui, la Présidence de la République centrafricaine à travers son porte-parole, Albert Yaloké Mokpème, dénonce le rapport de Human right Watch qui accuse les FACA et leurs instructeurs russes de violations des droits de l’homme.

« Quel est l’objectif de ce rapport de human right watch? human right watch sert l’intérêt de qui en publiant des rapports qui ne sont même pas étayés. Il n’y a même pas de témoins cités dans le rapport. On parle des témoignages. Mais, citez-nous ces témoins pour pouvoir faire des contre-enquêtes » s’interroge Albert Yaloké Mokpème.

Sans passer par le dos de cuillère, le ministre porte-parole de la présidence dénonce de vive voix la publication de ce rapport.  

« C’est depuis 2013 que notre pays a été attaqué par des groupes armés. La population a perdu beaucoup de sang et le pays a été mis par terre. Mais, si aujourd’hui, les forces gouvernementales arrivent à sécuriser le pays et quand on les accuse, cela mérite d’être dénoncé. Nous trouvons intolérables qu’on accuse les forces régulières de ce qui se passe », a-t-il dénoncé.

Dans son rapport publié début de la semaine, l’organisation a évoqué des cas de tueries à Bossangoa, ville située au nord de la RCA. Le porte-parole de la présidence dans ses répliques, attribue ces tueries aux groupes rebelles de la CPC de François Bozizé.

« C’est en 2020 qu’une coalition des groupes armés a attaqué notre pays. Et on sait que cette coalition est née dans cette région de Bossangoa, sous l’impulsion de l’ancien président de la République, François Bozizé. Et c’est là qu’effectivement, les exactions sont opérées par ces groupes armés qui ont refusé de déposer les armes », a-t-il renchérit.

Pour la présidence centrafricaine qui rejette en bloc ce rapport, on accuse la RCA du fait de se défendre face à l’agression des groupes armés.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires