RCA: le gouvernement tente de dissiper les inquiétudes sur la situation de l’heure

1
187
Les membres du gouvernement centrafricain en conférence de presse @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 10 mai 2022—(Ndjoni Sango) : L’inflation des prix des produits de première nécessité, problème d’hydrocarbure, les nouvelles stratégies de mobilisation des ressources de l’Etat et la situation diplomatique de la République centrafricaine avec le reste du monde, sont des thématiques qui ont été débattues lors d’une conférence de presse gouvernementale. Cet échange des membres du gouvernement avec la presse a eu lieu le samedi 7 mai 2022 à l’Hôtel Ledger à Bangui pour situer l’opinion public centrafricain sur les actualités de l’heure.

Les problèmes d’hydrocarbure, la résurgence des violences dans certaines localités du pays par les rebelles de l’UPC, la question sur l’appui budgétaire, la hausse de prix des produits vivriers sont entre-autres, les situations que la République centrafricaine fait face et qui constitue la priorité du gouvernement.

En répondant aux différentes questions posées par les professionnels des médias, les membres du gouvernement ont essayé à tour de rôle brosser le tableau de la situation et les mesures prises pour pallier à ces problèmes. S’agissant des problèmes d’hydrocarbure, le ministre Arthur Bertrand Piri a affirmé que : « Il n’y a pas de pénurie de carburant, mais c’est une intelligence développée par certains pompistes pour faire leurs propres affaires. Une enquête a été menée et les forces de l’ordre sont déjà déployées sur les stations de la place afin de réguler la distribution de ces produits pétroliers », a-t-il rassuré.

Sur la question de la résurgence de violences armées, le ministre en charge de la défense Claude Rameaux Bireau a rappelé que : « le déploiement se fait régulièrement dans les villes intérieures du pays afin d’assurer la protection de la population civile. Et les récentes attaques dans la localité de Nzacko, qui ont coûté la vie aux éléments des FACA sont dues à une erreur de la part du chef de détachement qui a laissé sa troupe pour se lancer dans ses activités personnelles. A cela, des mesures de sanction seront prises et que le département de la défense et l’ensemble du gouvernement, prendront la responsabilité qui prévaut ».

Pour le ministre des finances et du budget, « les crises budgétaires de l’heure sont d’ordre mondial. Cela est engendré par la pandémie de COVID-19 et la crise en Ukraine, impactant sur la macroéconomie internationale. Cela a été débattu lors de la conférence de Printemps à Washington. En outre, la RCA est appréciée par les partenaires techniques et financiers. Ce qui a valu la signature avec la Banque mondiale, de deux projets majeurs avec un coût total de 65 millions de dollars », a affirmé Hervé Ndoba.

Il faut signaler que tous les points inscrits lors de cette rencontre ont été détaillés par les membres du gouvernement présents. Et une promesse de solution adéquate a été faite par ces derniers afin de pallier aux grands défis que la République centrafricaine fait face en ce moment.

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Citoyen
Citoyen
1 mois il y a

Il n’y a pas de pénurie!! C’est la 2e fois que nos autorités le répètent. Si c’est le cas, qu’ils évaluent leurs mesures et les corrigent, parce qu’il n’y a pas d’amélioration! D’autre part quand j’ai lu dans le titre, la partie qui mentionne les « nouvelles stratégies de mobilisation des ressources de l’État » m’a attiré, mais une fois de plus j’ai été déçu, car la direction reste la même : Les partenaires financiers!! Quand est-ce qu’on regardera chez nous pour valoriser et gérer de façon saine les nombreuses je ressources que Dieu nous a données!? Mais pour celà, il faut… Lire la suite »