RCA: « La réparation des victimes des crises, une nécessité pour la paix », estime la ministre Virginie BaÏkoua

0
62
Virginie Baikoua ministre de l'action humanitaire et de la réconciliation @crédit photo Erick Ngaba

Bangui 10 mai 2022—(Ndjoni Sango) : La ministre de l’Action humanitaire, de la Solidarité et de la Réconciliation nationale, Virginie Baikoua, a estimé que la réparation des torts et dommages commis sur les civils est une nécessité pour la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale en RCA. C’est une préoccupation exprimée dans sa déclaration faite hier mardi à l’occasion de la journée commémorative des victimes de conflits armés célébrée ce mercredi 11 mai dans le pays.

Ce mercredi, la RCA se souvient de ses nombreuses victimes des conflits militaro-politiques. Une cérémonie regroupant les autorités, les organisations des victimes et les partenaires internationaux aura ce jour.

De coutume en prélude de cette commémoration, la ministre de l’Action humanitaire, de la Solidarité et de la Réconciliation nationale, Virginie Baikoua, a fait une déclaration pour rendre hommage à ces victimes.

Conformément au thème choisi pour cette 7ème édition de la journée: «la réparation des victimes des crises militaro-politiques en République centrafricaine : une nécessité pour la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale », elle estime pour elle qu’il faut réparer les torts et dommages commis contre les civils, ce qui est une nécessité pour parvenir à la paix et la cohésion sociale dans le pays.

La ministre Virginie Baikoua a indiqué que cette 7è édition du 11 mai s’inscrit dans la décision du Président de la République, Faustin Archange Touadera, d’utiliser la force légitime et légale en vue de pacifier le pays pour mettre un terme à toute cette barbarie afin que les familles des victimes puissent se reconstruire.

De son avis, cela doit se faire pour atteindre une paix durable, la véritable paix, celle qui vient du cœur et permet de panser réellement les plaies et de poser les bases solides pour une stabilité forte en République centrafricaine.

En citant le président de la République pour son leadership dans la stabilisation du pays, la ministre Virginie Baikoua a souligné la création de la Commission Vérité Justice Réparation et Réconciliation (CVJRR) dont les commissaires ont d’ores et déjà prêté serment en 2021, permet de faire le travail de mémoire collective, de recherche de la vérité, de justice et de réparation des victimes afin de s’inscrire dans la dynamique de véritable réconciliation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires