RCA: les députés exigent la démission du maire de Bangui pour mauvaise gestion

0
89
Le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, , Emile Gros Raymond Nakombo

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 12 mai 2022—(Ndjoni Sango) : Les députés de la nation ont demandé le mercredi 11 mai 2022 la démission du président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, Emile Gros Nakombo pour sa mauvaise « gestion » de la municipalité de la capitale Bangui. Car selon ces députés, celui-ci brille dans la gestion calamiteuse de la ville de Bangui.

Lors de l’interpellation du ministre de l’administration du territoire, accompagné du président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, les députés de la majorité et l’opposition  ont dressé un bilan sombre de la gestion d’Emile Gros Nakombo à la tête de la Mairie depuis sa nomination en 2016.

Dans leurs différentes interventions  à titre individuel, les élus du peuple ont exposé un réquisitoire accablant de la gestion du maire de la ville de Bangui qu’ils appellent à prendre son courage en deux mains pour déposer son tablier à la fin de cette interpellation.

Le 2ème vice-président du parlement, Bernard Dillah, fait partie des députés qui ont exigé la démission du maire de Bangui. Pour lui, cette demande est le résultat « amer » de sa gestion calamiteuse de la ville et les ventes illégales des espaces publics aux sujets étrangers.

« Nous avons dénoncé beaucoup des choses et d’une gravité extrême. Devant une telle situation, si nous prenons une décision, nous ne serons pas cohérents donc voilà la raison que moi, en toute conscience, je demande à ce que le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui puisse démissionner pour laisser la place à un autre centrafricain pour venir faire sa preuve », a-t-il dénoncé.

Une commission d’enquête parlementaire pour faire l’audit de la gestion de la ville

Face à cette situation, les députés demandent la mise en place immédiate d’une commission d’enquête parlementaire pour mener des investigations approfondies sur la gestion actuelle du président de la délégation spéciale de la ville de Bangui afin que des mesures fortes soient envisagées.

Sur cette demande de démission, Bruno Yapande ministre de l’administration du territoire, laisse le temps au temps de faire son temps, en appelant les députés à prendre leur décision à la suite de leurs enquêtes et il est prêt à se soumettre à leur décision comme exige la loi.

« Nous nous soumettons à la loi et à la décision des parlementaires. C’est dans le débat que certains députés ont souhaité cette démission mais j’attends la réaction du parlement avant de  prendre des mesures par rapport à cette situation. La démission est la solution tant attendue ou pourrait trouver une alternative mais nous verrons ce qui y a lieu à faire », a martelé le ministre.

Il est à relever que le ministre n’a pas caché son indignation par rapport à l’état de la ville de Bangui : « Je suis sidéré de vivre dans une capitale  qui ne reflète pas le niveau d’une capitale. Bangui est la vitrine de notre pays mais quel que soit la difficulté que nous traversons, nous devons avoir une ville déceinte et vivable. Je suis dans la dynamique des députés donc il va falloir retrousser les manches et dire au maire de Bangui qui est en charge de la gestion de l’organisation de la citée de s’améliorer. », a-t-il conclu.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires