RCA: le ministre de la défense Claude Rameaux Bireau rassure sur la situation sécuritaire

0
365
Rameaux Claude Bireau, ministre centrafricain de la défense @crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 16 mai 2022— (Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain via son ministre de la défense, Claude Rameaux Bireau, rassure la population centrafricaine sur la situation sécuritaire qui reste et demeure sous contrôle des Forces Armées Centrafricaines (FACA) et des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) sur toute l’étendue du territoire national.

Malgré les multiples attaques des rebelles de l’UPC et du FPRC contre les positions des Forces Armées Centrafricaines (FACA) dans le centre de la République centrafricaine ces derniers temps, le gouvernement centrafricain rassure qu’il a le contrôle de la situation malgré les quelques cas de perte en vie humaine du côté de l’armée régulière sur le champ de bataille.

Selon le ministre de la défense et la reconstruction de l’armée nationale, grâce à l’engagement professionnel et patriotique des forces de défense et sécurité, appuyées par les alliés russes et rwandais, ceux-ci ont détruit la capacité de nuisance de la CPC en général et de l’UPC et FPRC en particulier.

« On ne peut parler de la montée en puissance de l’UPC dans le centre du pays. Je crois que vous faites allusion à ce qui se dit au niveau de Dimbi, Pombolo et autres. Je vous rassure que nous maîtrisons la situation. C’est une question de stratégies », a déclaré le ministre de la défense nationale.

La déclaration du membre du gouvernement n’a pas arrêté l’hémorragie dans cette région de Centrafrique. Car les rebelles de l’UPC et du FPRC ont encore attaqué à la fin de la semaine dernière  la ville Ouadda, dans la préfecture de la Haute-Kotto où la situation reste encore confusion faute du réseau téléphonique.

Devant cette situation, le ministre persiste et déclare que l’UPC mène des actes terroristes, « Par ces actes de lâcheté,  les rebelles ont orienté leur objectif vers nos ressources mais nous ne lâchons pas. Nous mettons la pression pour les traquer, harceler et pour enfin arriver à notre but, qui est de préserver la quiétude dans les régions. Pour accomplir leurs actes crapuleux, les éléments de défense et de sécurité viennent un peu en retard mais ils parviennent à les atteindre et ils  subissent d’énorme perte dans leurs rangs », a-t- conclu.

Ces récentes attaques des groupes armés dans le centre-sud de la République centrafricaine perturbent la quiétude dans certaines régions du pays où les populations civiles sont prises en otage par les forces négatives pendant leurs actions isolées.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires