RCA: WILPF Centrafrique sensibilise ses jeunes activistes sur les violences basées sur le genre

0
37
Sensibilisation des activistes de l'ONG WILPF Centrafrique sur les VBG @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 21 mai 2022— (Ndjoni Sango) : WILPF-Centrafrique a organisé le mercredi 18 mai 2022 à Bangui un atelier de formation de ses membres sur les violences basées sur le genre (VBG) pour leur permettre de mener une vaste campagne de sensibilisation auprès de la population sur ce phénomène.

Dans le cadre son programme droit humain, l’organisation WILPF-Centrafrique a organisé un atelier de formation des jeunes activistes sur cette thématique dans le but de lancer dans les prochains jours une campagne de sensibilisation de la population centrafricaine sur les violences basées sur le genre.

Selon Bernice Ouango Ndackalla, président de WILPF-Centrafrique cette formation vise à former uniquement les jeunes femmes activistes de Bangui et après, elles seront déployées dans l’arrière-pays des villes périphéries de la capitale pour aller former à l’heure tour les autres activistes. « Le budget n’est  pas consistant, c’est pour cela que nous voulons juste faire avec celles de Bangui en attendant de chercher à organiser d’autres séances de formation dans certaines villes de province », a-t-elle précisé.

Lors de cet atelier, deux thématiques ont été abordées par les participantes dont les différents types de VBG exposés par Melvine Julia Mago Guere, expert national en genre et action humanitaire. Elle a présenté six types de violences basées sur le genre entre autres, le viol, l’agression sexuelle, l’agression physique et le harcèlement sexuel.

« Les violences basées sur le genre ne sont pas des violences qui visent uniquement les femmes, les hommes te les garçons sont aussi victimes de la VBG. En faisant la sensibilisation, nous devons tenir la différence entre les violences faites aux femmes et hommes, parce que dans la plupart des cas, les gens pensent ce phénomène vise que les femmes », a-t-elle précisé avant de souligner à la fin de cette formation, elles vont faire un rapport pour adresser au secrétariat de WILPF-Centrafrique pour la mobilisation des ressources qui vont nous permettre d’aller sensibilisés  jeunes activistes de leurs antennes dans l’arrière-pays.

Cette organisation internationale des femmes intervient dans quatre (4) domaines, notamment: paix et sécurité ; désarmement ; droits humains et la protection de l’environnement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires