RCA: 102 députés sont favorables à la révision de la constitution, selon Kevin Kakpayen

0
172
Le député de Mbaîki 1 Brice Kevin Kakpayen

Par Fofito Mattas

Bangui 1er Avril 2022—(Ndjoni Sango) : La problématique sur la révision de la loi mère continue de faire tant de bruits du côté de l’opposition démocratique ainsi que des autres organisations de la société civile. Cette initiative sur la modification de la Constitution est saluée par plusieurs centrafricains qui apprécient la qualité des réalisations faites par le président de la République Faustin Archange Touadéra.

L’initiative sur le projet concernant la proposition de la loi constitutionnelle modifiant et complétant certaines dispositions de la Constitution du 30 mars 2016, continue d’être à la une des actualités depuis que l’initiateur de ce projet Brice Kevin Kakpayen, député de la circonscription de M’baiki1, par suite d’une conférence de presse tenue le 26 mai 2022 à l’hôtel Ledger Plaza pour informer la population centrafricaine à travers la voix de la presse de ses intentions.

Dans son allocution, l’initiateur de cet amendement a confirmé que parmi les 140 élus de la nation, 102 d’entre eux sont pour la révision de cette Constitution qui selon lui est déjà caduque et qui nécessite d’être modifiée. Cette proposition de loi visant à réviser cette loi mère serait déjà un acquis vu la majorité parlementaire de ses fervents défenseurs qui sont favorables à ce projet.

Cette idée de modification de la loi mère qui touche également le mandat du président dans l’article 35 relatif qui désormais n’est plus limité « Il existe dans aucune Constitution du pays de la sous-région des dispositions portant limitation du nombre du mandat du président de la République ».

La modification des dispositions de l’article 35 ne signifie nullement maintenir le président actuel en fonction, la fonction du président de la République étant élective et non nominative.

Cette proposition est loin d’être appréciée par certains hommes politiques véreux de l’opposition démocratique. Tel est le cas de certains agissements ces derniers temps de part et d’autres.

Les démarches portant modification de cette loi mère sont déjà opérationnelle, c’est l’exemple des récentes manifestations organisées par un groupe de jeunes qui se sont mobilisés le lundi 30 mai 2022 devant le parlement pour soutenir cette initiative qui selon eux est un souhait du peuple.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires