RCA: la visite du ministre Hassan Bouba à Bria rassure la population locale

0
354
Visite du ministre de l'élevage Hassan Bouba à Bria début juin 2022@crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 2 juin 2022—(Ndjoni Sango) : Le ministre de l’élevage et de la santé animale, Hassan Bouba, s’est rendu le mercredi 1er juin 2022 dans la ville de Bria située à 595 Km de Bangui, dans la Haute Kotto. Cette visite de travail consiste à rassurer les éleveurs peuls qui empruntent les couloirs de transhumance et qui sont parfois victimes des attaques des groupes rebelles qui sèment la terreur dans cette localité.

Dans le cadre du retour de la paix et de la cohésion sociale et du vivre ensemble entre les deux communautés  à travers la sensibilisation, le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba s’est rendu à Bria, en compagnie d’une délégation composée du représentant de la Fédération Nationale des Eleveurs Centrafricains (FNEC) en charge des transhumances, du coordonnateur de l’ex FDAP, du directeur générale de la Société d’Etat de Gestion des Abattoirs (SEGA) et du chargé de mission en matière de sécurité.

Cette mission vise aussi à mettre à la disposition des éleveurs nationaux des cartes pourront les distinguer des autres éleveurs étrangers venus du Tchad, du Soudan pour paître leurs bétails.

Le ministre de l’élevage s’est également rendu au quartier Gobolo pour échanger avec les éleveurs sur l’aspect sécuritaire de l’heure qui est l’une des préoccupations du ministre résident de la préfecture de la Haute-Kotto, Hassan Bouba.

Ces échanges fluctueux et constructifs ont permis au ministre de rassurer les éleveurs et les habitants de cette localité avec promesse de doubler la sécurité dans le cadre des transhumances permettant à ses éleveurs de circuler librement et sans crainte.

« Ces derniers temps, nos forces nationales ont été victimes des attaques armées des éléments de la CPC soldée par des pertes en vies humaines de nos soldats. Il était question pour le ministre d’y aller afin de réconforter cette population suite à cet acte de barbarie commis par les groupes rebelles. Des instructions ont été données pour qu’une enquête soit menée et que les auteurs soient identifiés et traduit devant la justice. L’un des points essentiels de cette visite de travail consiste également à prodiguer des conseils aux éleveurs pour se démarquer des forces négatives. Pour ce faire, il y’a des cartes d’éleveurs qui ont été présentés pour que les éleveurs respectifs puissent en procurer afin que nos autorités puissent les identifier et les reconnaitre et les différencier des éleveurs transhumants », a détaillé monsieur Patrick Ningata Ndjita, directeur de cabinet au ministère de l’élevage et de la santé animale.

Sur l’instruction du président de la République, Faustin Archange Touadéra et du premier ministre, le ministre de la santé animale et de l’élevage a effectué des missions dans plusieurs localités du pays pour sensibiliser les communautés sur le processus du retour de la paix et de la cohésion sociale.

Cette initiative a permis à bon nombre des ex combattants de déposer les armes et opter pour une vie active professionnelle en exerçant des métiers. L’action récente de ce département qui est l’un des poumons de l’économie centrafricaine était la campagne de vaccination contre la PDCV dans la ville de Koui à l’ouest du pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires