RCA: le ministère des affaires étrangères alerte sur les désinformation et intoxications sur les réseaux sociaux

0
297
Sylvie-baipo-ndjoni-sango-centrafrique
Sylvie Baipo-Temon, ministre centrafricaine des affaires étrangères lors des pourparlers de Khartoum en janvier 2019@crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 3 juin 2022—(Ndjoni Sango) : Dans un communiqué signé le 31 mai 2022, le ministère des affaires étrangères et des Centrafricains de l’étranger a alerté sur toute tentative de récupération politique, à des fins de créer des tensions dans les relations diplomatiques entre la République centrafricaine et certains pays.

Ces derniers temps, des publications et diffusions tendancieuses des messages de haine et les fake news, rangées sur les réseaux sociaux et dans la presse, tentent de ternir l’image de la diplomatie que la RCA entretient avec ses pays partenaires. Cela soulève des débats dans le pays et sur les réseaux-sociaux. Certaines critiques vont ouvertement contre ces publications qui risquent de saper la base de la relation diplomatique de la RCA.

Face à cette situation, le ministère des affaires étrangères, de la francophonie et des Centrafricains de l’Etranger, a mentionné dans son communiqué qu’il a pris connaissance de plusieurs vidéos et articles tendancieux, circulant sur les réseaux sociaux, visant à compromettre les relations bilatérales, entretenues par la République centrafricaine et ses partenaires, en l’occurrence la République française.

Des propos relatés, « le département des affaires étrangères, voudrait réfuter, les allégations attribuées à la ministre, en mettant en garde contre toute récupération et de l’image de madame le ministre, à des fins de propagandes d’une lutte dans laquelle elle ne s’inscrit pas », a indiqué Marie Azou-Passonda, directeur de Cabinet dudit ministère.

Le ministère des affaires étrangères, rappelle que, dans l’histoire des relations de coopération, les incompréhensions sont monnaies courantes. Dans le cas particulier, « de la République centrafricaine et la République française, comme il a été mentionné à la presse, en sortie d’audience entre le ministre et l’ambassadeur de France, Il y a une volonté partagée, de maintenir, dialogue constructif aux fins d’un travail conjoint pour une coopération moderne privilégiant les intérêts communs liens historiques entre les deux pays », a-t-il ajouté.

Pour clore ce communiqué, le ministère des affaires étrangères condamne cette pratique de désinformation et d’intoxication et appelle leurs auteurs à cesser de déformer les échanges diplomatiques entre les pays sur la base d’investigations non fiables et à des fins de nuisances.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires