RCA: un violent affrontement entre FACA et la CPC à Ouadda-djallé

0
453
Les éléments des FACA dans la reconquête des villes des provinces de la RCA

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 18 juin 2022—(Ndjoni Sango) : Des combats ont été signalés le vendredi 17 juin 2022 entre les forces armées centrafricaines (FACA) et les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) à Ouadda-djallé, dans la préfecture de Vakaga, a rapporté plusieurs sources locales.

La ville de Oudda-djallé, située au nord-est de la République centrafricaine, dans la préfecture de Vakaga, a été le théâtre dans la matinée du jeudi 18 juin par des combats opposant les forces gouvernementales aux combattants rebelles de la CPC.

Selon des sources locales, tellement que les combats sont intenses, la population civile est obligée de fuir en brousse d’autres terrées à l’intérieur de la maison pour se mettre à l’abri.

Le sultan de Ouadda-djallé, appelle les autorités de Bangui à une action rapide pour protéger la population devant cette attaque d’une fusion des rebelles FPRC de Nourredine Adam et l’UPC d’Ali Darassa, tous deux groupes armés actifs de la CPC.

A en croire une source locale, les combats ont cessé après que les forces loyalistes (FACA) se sont repliées de la ville, et ces rebelles qui contrôlaient la ville. « Les attaques des rebelles ciblent les positions des FACA puis des civils. Après des plusieurs heures de combats, les forces nationales se sont retirées de la ville au profit des rebelles qui font des assassinats ciblés et des pillages de magasins », a-t-elle rapporté.

Aucun bilan de ces combats n’est disponible après que les assaillants ont coupé les réseaux téléphoniques rendant difficile la communication.

Sied est de rappeler que le préfet de la Haute Kotto et le député de Ouadda-djallé avaient alerté sur la présence massive des hommes lourdement armés aux alentours de la ville. Cette alerte donne un signal fort d’une probable attaque contre la ville.

« Depuis 10 jours, la localité de Ouadda-djallé est plongée dans la psychose. Les rebelles de l’UPC et du FPRC se sont préparés pour venir attaqués ma circonscription. J’appelle le gouvernement, les forces alliées et la MINUSCA à intervenir rapidement pour protéger les civils », a alerté Adam Idriss Sendé, député de Ouadda-djallé.

Les rebelles membres de la CPC intensifient ces derniers temps des attaques ciblées dans les préfectures de la Haute Kotto, Ouaka et la Vakaga. Face à cette situation, le gouvernement rassure la population qu’il contrôle toujours la situation à l’intérieur du pays et que ce sont des bandits et coupeurs de route qui dérangent la quiétude de la population.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires