RCA: des enfants démunis vivent dans des conditions déplorables dans les centres d’accueil

0
52
Des enfants de la rue pris en charge par l'ONS SOS @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 20 juin 2022—(Ndjoni Sango): De nombreuses associations et organisations caritatives ont été créées en République centrafricaine et décrochent des financements de la part de certains bailleurs nationaux et internationaux en vue de veiller sur la protection des enfants démunis et ceux de la rue. Alors que la plupart de ces derniers vivent dans une précarité qui ne dit pas son nom malgré le financement qui leur est destiné. Le financement est souvent utilisé pour d’autres fins, laissant ainsi la situation déplorable.

Beaucoup d’enfants démunis et de la rue en République centrafricaine souffrent physiquement et moralement car ils sont privés des privilèges que d’autres enfants en bénéficient. Malgré la loi sur la protection des enfants a été promulguée dans le pays, nombreux subissent encore de triste sort.

Eu égard à ces conditions déplorables que vivent ces enfants victimes, plusieurs associations et organisations sont créées dans l’objectif de servir de centres d’accueil pour ces derniers et de veiller à leur protection. Ces différentes organisations perçoivent des fonds et subventions auprès des organismes internationaux de protection de l’enfance afin de pouvoir venir en aide à ces démunis.

Mais la réalité sur le terrain, diffère. Car, si on essaie de faire le tour de ces différents centres d’accueil, on se rend compte que les enfants recueillis souffrent de multiples problèmes, puisque, la plupart sont mal habillés, mal nourris et manquent d’éducation.

Ils prennent des stupéfiants pour se droguer dès les bas âges, d’autres trainent dans les rues pour ne revenir que le soir afin de dormir parfois dans des conditions pas très commodes. Pourtant, ces organisations bénéficient des financements pour la protection, l’éducation, la santé et le bien-être de ces gosses en situation difficile. Mais, arrivée sur les différents lieux, c’est la catastrophe.

A quoi servent donc, l’existence des multiples centres d’accueil ? A quoi servent les financements octroyés par les organismes à ces différentes associations pour la protection de ces enfants?

Ce constat intervient, alors que le nombre des enfants démunis continuent d’augmenter en Centrafrique et que plusieurs organisations se créent au nom de la protection de ces enfants, mais leurs actions vis-à-vis de ces enfants restent déplorables.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires