RCA: le député Martin Ziguelé accusé de détournement de fonds et biens du MLPC

0
623
Le député Martin Ziguelé, entre temps président du parti MLPC, lors de la signature d'un accord politique avec certains partis politiques pour la présidentielle de 2015-2016 @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 25 Juin 2022—(Ndjoni Sango) : Détournement de fonds alloués par les partenaires politiques et de biens légués au parti MLPC, ce sont les accusations portées contre le député de la troisième circonscription de Bocaranga, Martin Ziguelé, l’opposant politique qui a été destitué de la tête du parti la semaine dernière par les cadres et militants du MLPC-courant originel, dans un communiqué de presse.

Décidemment, les cadres dissidents du MLPC se montrent déterminer dans leur dynamique de la refondation de leur parti, à mettre fin au règne sans résultats de Martin Ziguelé à la tête du MLPC depuis 20 ans. Après l’annonce de la destitution de celui-ci de la tête du MLPC la semaine dernière, viennent ensuite une dénonciation et une accusation de malversation financière et matérielle à son encontre à travers un communiqué de presse en circulation sur les réseaux sociaux.

« Dans ses précédentes publications, le bureau provisoire de la coordination du MLPC-Courant originel a soulevé la problématique de la transformation du parti en une entreprise personnelle et familiale et aussi les détournements de fonds versés par les partenaires politiques du MLPC, par le camarade Martin Ziguelé. Force est malheureusement de constater que ces pratiques lamentables qui relèvent de l’obsession du camarade à vouloir être coût que coût le seul chef, se perpétuent au mépris des règles traditionnelles de gestion d’un patrimoine commun où la transparence devrait être de rigueur », lit-on dans le communiqué rangé sur les réseaux sociaux.

Dans ce même communiqué de deux pages, signé le 23 juin 2022 par le coordonnateur du bureau provisoire du MLPC, Gabriel Jean Edouard Koyambounou, le député Martin Ziguelé est accusé de mauvaise gestion et la commercialisation d’un bien commun du parti dont l’espace Marabena situé au carrefour Omar Mbongo à Bangui, l’espace qui devrait servir de parcelle à la construction du grand siège du parti.

« Inconscience oblige, le camarade Martin Ziguelé considère le MLPC comme sa propriété privée et n’en fait qu’à leur tête, c’est le cas de l’exploitation commerciale de la place Marabena à des fins personnelles et familiales », dénonce le bureau provisoire de la coordination du MLPC-Courant originel dans le communiqué.

Le bureau provisoire du parti de poursuivre que cet espace à travers lequel l’ancien premier ministre Martin Ziguelé se fait du beur, est le fruit d’une bataille des anciens leaders emblématiques du MLPC dont le feu Ange Félix Patassé, ancien chef de l’Etat centrafricain, pour permettre à ce grand parti de se doter d’un siège de sa gabarie.

« Il importe de tout de même de rappeler que bien avant que le camarade Martin Ziguelé ne soit désigné comme président du parti, les anciens dirigeants du MLPC tels que les camarades Jacquesson Mazette, Ange Felix Patassé, Hugues Dobozendi et autres avaient mené des démarches et obtenu cet espace avec un titre foncier pour y construire un immeuble-siège du MLPC. A cet effet, plusieurs réflexions ont été menées, un compte bancaire ouvert et les fonds versés à titre de contributions financières par les camarades pour la réalisation de cet ouvrage, ont été purement et simplement détournés de cet objectif», explique le bureau provisoire du parti dans le communiqué ci-joint à l’article, avant de déploré que « La seule chose que le camarade Martin Ziguelé a trouvé de mieux c’est de continuer d’occuper cet espace, symbole de la lutte du MLPC, en y construisant des petites cabanes pour le commerce de l’alcool et la petite restauration qui lui procure des petits loyers mensuels et dont les ressources financières échappent au contrôle des responsables élus du parti ».

Par ailleurs, dans sa dynamique de refondation du MLPC, le bureau provisoire du parti mis en place après la destitution de Martin Ziguelé, rassure les militants qu’à leur demande persistante qu’une lumière sera faite sur les détournement de fonds versés par les partenaires politiques du parti, en dépit des menaces proférées par l’homme destitué et sa clique. Dossier à suivre !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires