RCA : le président de l’OSPS à Bangui évoque les projets à réaliser suite à ses audiences avec les autorités

0
243
Martial Mutte, président de l'Ordre Souverain de la Principauté de Seborga (OSPS)

Par Erick NGABA

Bangui 25 juin 2022—(Ndjoni Sango) : Dans une interview accordée à Ndjoni Sango, le président de l’Ordre Souverain de la Principauté de Seborga (OSPS) en visite de travail à Bangui, parle des démarches qu’il entreprend avec les autorités centrafricaines pour que Bangui la capitale centrafricaine puisse abriter le bureau Afrique de l’OSPS. Au cours de cet entretien exclusif, Martial Mutte souligne les projets que son organisation entendre réaliser en RCA dans le domaine humanitaire, sanitaire et de l’aide au développement au profit de la population. 

Ndjoni Sango: Bonjour Monsieur Martial. Vous êtes depuis quelques temps à Bangui dans l’objectif d’implanter le siège de l’OSPS pour Afrique en RCA. Qu’est-ce que la population centrafricaine peut savoir de votre démarche si non de l’Organisation que vous dirigez?

Tout d’abord, je tiens à vous remercier de venir à ma rencontre et aussi me donner la possibilité de parole dans votre journal Ndjoni Sango que je trouve très professionnel avec une ligne éditoriale impartiale.

J’ai eu plaisir ces derniers jours à lire un certain nombre de vos parutions et notamment très récemment celui concernant l’Ordre Souverain de la Principauté de Seborga – OSPS. Je tiens à vous féliciter de la clarté de vos écrits qui aideront sans aucun doute votre lectorat à comprendre notre légitimité, notre neutralité, nos missions et le positionnement actuel de l’OSPS avec le souhait de son implantation au sein votre pays.

Concernant sa profonde implication, que ce soit dans le secteur humanitaire que dans bien d’autres domaines, notamment, le secteur hospitalier mais aussi l’aide aux développements dont ce dernier serait rattaché au plan de développements de votre État, notre organisation mettra un point d’honneur à la priorité des intérêts de la République centrafricaine ainsi que bien d’autres pays du continent africain, car le fonctionnement de l’OSPS est basée sur une inter-coopération entre humains de toutes cultures, langues, ethnies et continents confondus, et nous permets ainsi d’acquérir une richesse multiculturelle de savoirs et de compétences à destination du peuple centrafricain mais aussi bien d’autres pays africains.

Ces quelques dernières semaines passées à Bangui m’ont permis de consacrer de nombreuses visites de terrain avec toujours un accueil chaleureux et fraternel de vos concitoyens qui m’ont profondément touché et ému.

J’ai pu également effectuer plusieurs réunions avec mes collaborateurs locaux, mais aussi des experts et des conseillers de vos institutions, pour en ressortir un descriptif général sur les manquements matériels et les besoins prioritaires des centrafricains.

Quels sont donc les projets que l’OSPS entend réaliser en RCA ?

En premier lieu parmi nombre de projets soumis et dans le cadre des missions de l’Ordre avec ses partenaires, la problématique de l’énergie électrique, plus présente, plus puissante et plus fiable pour mettre fin à d’incessantes coupures de courant sera l’une des priorités.

Durant cette démarche, vous avez été successivement reçu par la ministre centrafricaine de l’action humanitaire, Virginie BAIKOUA, et également les cadres du bureau du Conseil économique et social centrafricain. Peut-on avoir une idée sur vos échanges avec ces personnalités?

Ces réunions se sont ponctuées par diverses audiences comme avec une Haute personnalité du gouvernement mais aussi avec les cadres du bureau du Conseil Économique et Social avec lesquels nous avons pu évoquer dans son ensemble, les perspectives communes, et c’est bien la conjonction de précieux partenariats et l’implantation à Bangui du siège de l’OSPS Afrique, qui aboutiront à des collaborations fortes et efficaces.

Je me réjouis par avance pour l’avenir de votre pays que je considère être une Nation forte dotée d’un immense potentiel avec un peuple solidaire, pour entreprendre les challenges à relever à court, moyen et long terme.  Je suis également pleinement confiant envers les volontés de votre président de la République, de votre gouvernement et de vos institutions et les centrafricains et centrafricaines ont maintenant, je pense, surmonté le passé pour en trouver en son avenir un bien-être et je suis convaincu que la jeunesse est désormais prête à prendre son avenir à bras le corps si on lui permet d’étudier, de s’exprimer, de se former et ainsi de jouer un rôle majeur dans les futures stratégies de développement sous un autre angle.

Ceux-ci étant dit et pour revenir à mon audience avec Son Excellence Madame Virginie BAIKOUA, Ministre des Actions humanitaires et sociales, nous avons été reçus avec ma délégation dans une agréable convivialité et pour cela je la remercie vivement.

Cette précieuse rencontre nous a emmené à discuter sur les prérogatives des missions humanitaires et sociales de l’Ordre et aussi celles de son ministère afin de pouvoir se projeter et subvenir aux besoins de la population centrafricaine avec les projets qui, je l’espère, deviendront commun au travers d’un partenariat.

Ndjoni Sango vous remercie !

Martial Mutte: C’est à moi de vous remercier !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires