RCA: un appui financier de 6.5 milliards de FCFA de l’AFD pour le projet de formation des jeunes

0
82
Les représentants de l'AFD et du consortium des ONGs bénéficiaires du financement @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 28 juin 2022—(Ndjoni Sango): L’Agence Française de Développement (AFD) a octroyé le mercredi 22 juin 2022 un financement d’un montant de 10 millions d’euros soit 6.5 milliards de FCFA pour la formation de 577 jeunes centrafricains dans le domaine professionnel. Ces jeunes bénéficient de la bourse d’étude tout au long de ce projet qui est cogéré par le consortium d’ONG Mercy Corps Europe et Triangle Génération Humanitaire.

La République centrafricaine est un pays où la jeunesse occupe 80% de sa population mais ne dispose que peu de qualification professionnelle devant la montée en puissance du secteur informel. Face à ce constat qu’en 2020, l’Agence Française de Développement (AFD) et un consortium d’ONG avec Mercy Corps Europe en lead ont signé une convention de financement afin de mettre en place ce projet de formation professionnelle et emploi des jeunes centrafricains.

C’est dans ce cadre que le projet Maïngo Ti a Masseka (développement des jeunes), a été lancé  officiellement ce mercredi à Bangui par le gouvernement centrafricain et l’ambassade de France pour l’entrée effective des jeunes boursiers en formation dans les zones d’intervention dudit projet dont le centre de formation de Don Bosco.

Selon Denis Vasseur, Directeur de l’AFD-RCA, la France s’engage aux côtés de la jeunesse centrafricaine dans le domaine de formation professionnelle et technique afin de soutenir les efforts de relèvement du pays en appuyant l’Etat centrafricain, et notamment l’ACFPE, dans le développement d’opportunités économiques pour les jeunes.

Il encourage les bousiers à l’assiduité et engagement pour la réussite de e cette formation pour leur permettre de créer leur vie professionnelle. « L’AFD et l’Union européenne vont mobiliser davantage de fonds pour accroître le développement et accompagnement la jeunesse centrafricaine dans la formation professionnelle », a-t-il conclu.

Jean Paulin Sangata, chargé de mission et représentant du ministre chargé du travail, de l’emploi, de la protection sociale et de la formation professionnelle, salue la volonté de l’AFD à travers ce projet de développement, de formation professionnelle et technique de la jeunesse centrafricaine en appui au gouvernement dans le contexte où les jeunes vivent sous-emploi.

Les 577 jeunes boursiers font suivre une formation en fonction du métier choisi sur 6 ou 9 mois avec un cycle de 4 mois préformation. Ce projet cible trois zones majeures d’intervention : Bangui et sa périphérie, Lobaye et Ouest de la République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires