RCA: révision constitutionnelle, cryptomonnaie et Pénurie carburant comme source d’inquiétudes, selon les Evêques

0
73
Les évêques de Centrafrique lors de la deuxième session ordinaire 2022 à diocèse de Bambari en RCA

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 30 Juin 2022—(NDJONI SANGO) : Pendant les travaux de session des évêques de Centrafrique ouvert du 20 au 26 juin à Bambari, les évêques  de Centrafrique se sont penchés sur certains sujets sociopolitiques du pays. Entre autres les sujets de ces assises, les évêques se sont penchés sur la question de la révision constitutionnelle, la cryptomonnaie et la pénurie du carburant endurée depuis un certain temps.

Comme à l’accoutumée à la fin de leur assises, les autorités ecclésiastiques de l’église Catholique de Centrafrique livre un message à l’église, la famille, aux hommes et femmes de bonne volonté.

Dans le contenu de leur message donné le 26 juin dernier en la cathédrale Saint joseph de Bambari, les prélats se sont prononcé sur les trois sujets de l’heure qu’ils jugent préoccupants : la rectification constitutionnelle, la crypto monnaie  la pénurie du carburant qui bat son plein en Centrafrique.

Un sujet préoccupant, dont on doit prêter attention et qui ne doit pas être occulté ni passé sous silence comme tant d’autres. Pour les autorités de l’église ces sujets constituent aujourd’hui une source d’inquiétudes.

« De nouveau points d’attention, en ce qui concerne la situation actuelle de notre pays, ne devraient pas être occultés et passés sous silence. Des velléités autour de la révision constitutionnelle, pendant et au sortie du dialogue républicain, ainsi que la question de la crypto monnaie sont aujourd’hui source d’inquiétudes et de préoccupations. A ce lot, s’ajoute la pénurie du carburant qu’endure déjà très difficilement le pays. Elle paralyse de manière générale la vie socio-économique »    

En s’adressant à cette frange, les évêques Centrafricains les exhortent à être au service des siens. Galate 5, 13 «  Pour la charité mettez vous au service des un et des autres ».

Dans ces derniers temps, après le dialogue républicain initié par le président de la République, des voix se sont levées pour réclamer la révision de la constitution, dans la foulée de cette conduite tendancieuse visant la rectification de la constitution, une loi a été votée par l’assemblée nationale sur la monnaie électronique qui doit rentrée en vigueur.

De l’avis des évêques, tous ces sujets sont au temps des préoccupations inquiétantes. A cela s’aligne l’épineux problème de carburant. Plusieurs semaines se sont déjà écroulé dont pour avoir du carburant il faut tout une tracasserie voire une veillée devant les stations service.

Interroger sur le sort de ce cas, le ministre de tutelle parle d’une crise fabriquée par les vendeurs détaillants afin de favoriser les spéculations en vue de créer une crise de carburant. Jusqu’alors, ces sujets sont d’actualité, et demeures préoccupants. Une manifestation favorable à la modification de la constitution est même prévue pour le 1èr juillet prochain, mais reportée au dernier moment pour le 8 juillet.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires