Crise au CNOSCA: les fédérations sportives sollicitent l’arbitrage du Premier ministre pour mettre de l’ordre

0
181
Manifestation des fédérations sportives à Bangui @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 12 juillet 2022—(Ndjoni Sango): Les Fédérations Sportives Centrafricaines ont organisé une manifestation ce lundi 11 juillet 2022 à Bangui pour remettre un mémorandum au premier ministre lui sollicitant son arbitrage en vue de gérer la crise de succession à la tête du Comité National Olympique Centrafricain (CNOSCA).

Ils sont plus d’une cinquantaine des personnes membres des fédérations de différentes disciplines sportives à manifester leur mécontentement dans la matinée du lundi à travers une marche qui s’est achevée à la primature à Bangui. Banderole en main, les manifestants disent non à l’implication de l’ancien bureau dirigé par Gilles Gilbert Gressenguet.

Par la même occasion, ils sollicitent l’arbitrage du Premier ministre pour dégager l’orage au-dessus du CNOSCA. Pour les manifestants, l’ancien bureau du CONSCA a fait preuve d’une mauvaise gestion dont ils en ont marre. Un nouveau bureau de l’organisation est mis en place mais l’ancien président est toujours à la manœuvre pour boycotter les actions de ce nouveau bureau élu.

« L’ancien bureau de CNOSCA a d’abord mal géré les fédérations sportives. Pendant son mandat aucun athlète centrafricain n’a bénéficié d’une bourse. Aujourd’hui, un autre bureau est mis en place, mais il est là toujours à boycotter leurs activités. Cela ne nous honore pas. C’est pourquoi, nous sommes venus auprès du premier ministre pour lui expliquer et prouver notre mécontentement afin de lui permettre de prendre contact avec le CIO pour mettre de l’ordre au CNOSCA », a expliqué l’international en Boxe, Gildas Bangana, l’un des manifestants.

A la primature, le mémorandum a été réceptionné par le ministre directeur de cabinet du premier ministre, empêché en raison de son calendrier surchargé. Le directeur de cabinet autorisé par son patron a reçu le référendum et promet de le remettre à son chef afin de trouver une solution à ce problème.

Depuis la dernière assemblée générale du CNOSCA quand le général SERVICE a été élu nouveau président à la tête de cette organisation sportive qui est toujours disputée entre l’ancien bureau et le nouveau.

Il faut rappeler que dans le cadre de l’organisation prochaine à Paris des jeux olympiques 2024, sur invitation du CIO et ACNOA, la République Centrafricaine s’est fait représenter au forum de Kampala qui démarre ce jour par les deux bureaux, notamment l’ancien bureau dirigé par Gilles Gilbert Gressenguet et l’autre dirigé par le général Service.

A la dernière minute, ce sont les représentants de l’ancien bureau dirigé par le sieur Gressenguet qui ont été autorisés à avoir accès dans la salle à Kampala.

Comment l’invitation a été envoyée? Qui a réceptionné l’invitation ? Telles sont les questions posées par les Centrafricains. Qui est à l’origine de ce désordre qui ne reflète pas l’image du pays?

Rappelons que la grande marche de ce jour a démarré depuis le siège du Comité National Olympique et Sportif Centrafricain pour prendre fin à la primature.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires