RCA: qui doit-on accuser si aujourd’hui si le pays s’enfonce dans l’endettement?

0
93
Une vue de centre ville de Bangui

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 3 août 2022—(Ndjoni Sango): Les nombreuses crises militaro-politiques qui ont secoué la Centrafrique ont causé beaucoup de retard à ce pays sur le plan de développement. Ces crises sécuritaires ont provoqué la destruction du tissu économique de la RCA par le phénomène de pillage et autres actes de barbarie.

La République centrafricaine fait partie des pays Africains les plus endettés de la planète. Ces dettes bilatérales et multilatérales que le pays a contractées auprès des autres nations ou institutions financières font aujourd’hui que ce pays a du mal à respirer et retrouver son équilibre financier.

Les multiples conflits armés ont occasionné la chute des entreprises étatiques et privées, entrainant ainsi le pays une situation déficitaire où les dettes excèdent les entrées financières.

Si on se réfère à ce dicton économique qui dit : « L’argent n’aime pas le bruit », on va sans doute citer le cas de la République centrafricaine. Chaque décennie, certains leaders politiques assoiffés du pouvoir provoquent des coups d’Etat, des mutineries et financer la rébellion pour déstabiliser un régime aux affaires.

Or, en posant cet acte, ils sont conscients des conséquences avec les pertes en vies humaines et matérielles. L’essentiel pour ceux-là est que leurs intérêts égoïstes puissent concrétiser quel que soit le prix à payer.

Tel est l’exemple des tentatives de déstabilisation du pouvoir par les groupes rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), le 13 janvier 2021 alors que la Cour constitutionnelle venait juste de proclamer les résultats définitifs des scrutins du 27 décembre 2020 donnant l’occasion au président Faustin Archange Touadera de faire un 2ème mandat.

La crise de 2003 avec le renversement du pouvoir du feu président Ange Félix Patassé par l’ancien chef de l’Etat François Bozizé et celle de 2013 de Michel Djotodja, soutenu par les mercenaires Zakawa venus du Tchad et du Soudan, sont les deux crises qui ont fragilisé la RCA avec le pillage de des biens, ressources natures et des entreprises.

Cette situation a mis la République centrafricaine dans une situation difficile avec le déficit budgétaire. C’est ainsi que le pays se voit dans l’obligation de tendre la main vers l’extérieur pour se relever. La bonne gouvernance et le retour définitif de la stabilité permettra à la RCA de se développer économiquement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires