RCA : les préparatifs de l’investiture des parlementaires juniors africains pour l’ONU

0
225
Mathys Mossoro Kpindé, un parlementaire junior pour les Nations-Unies en Centrafrique @crédit photo Prince Nzapaoko (Août 2022)

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 10 août 2022—(Ndjoni Sango) : En prélude avec l’investiture des parlementaires qui aura lieu le 19 août 2022 à l’Assemblée Nationale, les parlementaires juniors Africains des Nations-Unies ont conféré le mercredi 10 août 2022, une conférence de presse afin de faire une sensibilisation sur le parlement junior Africain des Nations-Unies.

Dans le but de préparer la première session internationale des parlementaires juniors qui aura lieu le 19 août 2022 à Bangui dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, les parlementaires juniors Africains pour les Nations-Unies ont choisis le thème « La loi portant sur le code de la protection de l’enfant et les Objectifs de Développement Durable entre défi et enjeux pour une République centrafricaine prospère et unie ».

Cet exercice pratique consiste à préparer cette première équipe pour ce grand rendez-vous qui regroupera les parlementaires juniors des autres Etats. Au cours de cette simulation, chaque parlementaire a présenté son Objectif de Développement Durable qui sont entre-autres l’article 54 du code de la protection de l’enfant ; l’article 43 du devoir des enfants ; l’accès à une éducation de qualité ; la lutte contre les châtiments faits aux enfants ; la lutte contre l’enrôlement des enfants dans les groupes armés ; la responsabilité des parents ; la question sur la justice des enfants en cas de crime et le phénomène de l’harcèlement sexuel dans le milieu scolaire.

Ces jeunes parlementaires ont profité de l’occasion pour montrer leur motivation à défendre les valeurs républicaines. Car pour eux, au parlement junior, ils apprennent à s’adapter au processus du développement durable mais aussi à participer aux discussions publiques en prenant la parole. « Ce qui m’a motivé à devenir diplomate junior parlementaire est que les conditions de vies des enfants ne sont pas bonnes et cela me permis de faire des recommandations à nos autorités compétentes pour qu’elles puissent apporter leurs contributions pour un avenir meilleur des enfants en Centrafrique. J’ai choisi l’ODD numéro 4 qui porte sur l’accès à une éducation de qualité pour la simple raison que beaucoup d’enfants en Centrafrique n’étudient pas dans de bonnes conditions », a précisé Mathys Mossoro Kpindé, Diplomate junior pour les Nations-Unies en Centrafrique.

Pour le Coordonnateur National du parlement Junior Africain pour les Nations-Unies, Léon Moussa : « Nous travaillons avec les enfants dont l’âge varie entre 9 à 15 ans ils ont leur chambre parlementaire on les appelle les diplomates juniors. Et ceux qui ont 15 à 20 ans ce sont des députés juniors et de 20 à 25 ans ce sont des ambassadeurs juniors et de 25 à 30 ans on les appelle des sénateurs juniors. Ce sont des enfants issus de différents établissements scolaires et certains ont été recommandés par leurs propres parents et cela permet à ses enfants de grandir avec un leadership et une orientation », a-t-il fait savoir.

Le mandat par chambre parlementaire est de 2 ans pour les diplomates juniors et après ils seront des députés juniors deux ans après ils deviendront des ambassadeurs juniors puis sénateurs juniors afin de devenir des cadres du parlement junior.

Le parlement junior a déjà formés plus de 500 enfants. Ce programme de l’Objectif du Développement Durable repose sur les 4 piliers de l’ONU qui sont la paix ; la sécurité ; le développement durable et la défense du droit de l’homme.

2 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires