RCA: des journalistes formés sur la lutte contre la discrimination et la stigmatisation des PVVIH

0
36
Formation des journalistes sur la lutte contre la stigmatisation des personnes vivant avec VIH

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 15 août 2022—(NDJONI SANGO) : Pour pouvoir aider les hommes de médias à mieux communiquer sur le VIH/SIDA en RCA, l’ONUSIDA a organisé le mercredi 10 août à Bangui une formation sur les droits humains et la lutte contre la discrimination et stigmatisation dans le cadre du VIH à l’intention des journalistes.

Ils sont plus d’une quarantaine de journalistes Centrafricains à prendre part à cet atelier de formation qui a pour objectif de les outiller aux notions sur le VIH pour une meilleure communication sur les droits humains au public en suivant les normes.

Pendant cet atelier d’un jour, ils ont bénéficié entre autres des connaissances sur la notion du VIH, les mots et expression politiquement correct dans le domaine du VIH, le circuit de soins, prise en charge du VIH en RCA, l’écriture journalistique, reportage et micro-programme sur le VIH et droits humains en RCA.

Selon le Directeur général du ministère de santé qui a présidé l’ouverture de cet atelier, la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH se situe à tous les niveaux. Pour mettre fin à ce phénomène, il est nécessaire d’associer, d‘après lui, tous les acteurs pour pouvoir sensibiliser autour du sujet d’où nécessité de cet atelier à l’endroit des hommes de médias.

« Les PVVIH, que ça soit à l’église, au quartier, dans les bus, ils sont vraiment victimes de stigmatisation. C’est à cela que nous pensons que l’utilisation des médias, des chefs des quartiers, va nous permettre si on renforce leurs capacités, eux également ils peuvent nous aider à pouvoir donc sensibiliser la population et la communauté de proximité de manière à ce que ce phénomène puisse se réduire », a expliqué Docteur Raphael MBAILAO, Directeur général de l’épidémiologie et de lutte contre la maladie au ministère de la santé.

Cette discrimination à l’égard des personnes vivant avec le VIH, demeure un réel problème. La dernière enquête stigma menée en 2018, 48,6% de ces cas sont chiffré, ce qui a permis au ministère de la santé de mettre en place un plan stratégique pour sensibiliser sur les cas au niveau des formations sanitaires mais aussi dans d’autres secteurs.

Cet atelier pour certains et d’autres leurs a permis de comprendre les notions autour du VIH et connaitre les mots politiquement corrects à utiliser afin de sensibiliser le public cible. « En tant que journaliste animatrice productrice je dois également sensibiliser les autres qui ne sont pas informé du danger que la stigmatisation peut générer. Faire preuve de ces notions acquises quant on veut écrire nos papiers, utiliser les termes techniques, corrects, et appropriés pour respecter les droits des personnes vulnérables qui figurent parmi les 4 droits humains », a déclaré Epiphanie Nambozouina, animatrice à radio Centrafrique :

Sur le plan de prise en charge des PVVIH depuis 2019 jusqu’à 2021, 61717 personnes connaissent leurs statuts sérologiques. De 2018 à 2021, 56123 PVVIH sont sous les traitements antirétroviraux (TARV).

De 2019 à 2021 13125  des personnes vivant avec le VIH ont supprimé leurs charges virales. Ce qui reste à déplorer est la faible sensibilisation sur le VIH, faible accès au dépistage, taux élevé de la stigmatisation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires