RCA: le « non » de la jeunesse à la manipulation

0
142
Célébration de la journée internationale de la jeunesse à l'hémicycle de l'assemblée nationale centrafricaine @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 16 Août 2022—(NDJONI SANGO): Le monde célèbre le vendredi dernier la journée internationale de la jeunesse (JIJ). En Centrafrique, les organisations des jeunes mobilisées pour commémorer cette journée dans le pays, dénoncent la manipulation dont la jeunesse fait l’objet.

En Centrafrique, cette journée a été célébrée par une grande manifestation qui a rassemblé la jeunesse à l’hémicycle de l’assemblée nationale. La cérémonie marquant cette journée commémorative a été présidée par le Ministre Centrafricain en charge de la jeunesse sport et de l’éducation civique, Aristide Briand REBOAS. A cette occasion, la jeunesse centrafricaine par le biais de ses représentants dit non à la manipulation et à la discrimination.

« Nous avons assez été utilisé, il est temps que nous prenons notre responsabilité. Il est temps que nous puissions pousser tout le monde de nous respecter. Non à la manipulation. C’est aussi un moment crucial très important pour nous de brandir aussi tous nos aspirations et nos besoins », a brandi Karl Kikobet, Vice-président du conseil national de la jeunesse centrafricaine (CNJCA)

Par les multiples déclarations faites par les représentants des entités jeunes, la jeunesse comme étant l’avenir de demain impose le respect, à être au centre de toute préoccupation politique. Pour ce fait, ils demandent à leurs pairs de faire preuve d’une maturité élevée et de prendre conscience en s’affirmant dans tous les aspects positifs.

« La jeunesse est l’avenir, l’avenir nous appartient, prenons notre responsabilité de nous impliquer pour construire une République meilleure. C’est de notre responsabilité de construire la Centrafrique que nous voulons voir », a lancé Melissa NGOUMAPE, miss francophone élue au Ghana.

Le Ministre de la jeunesse et des sports, en lançant un vibrant appel à la jeunesse Centrafricaine, a tout de même promis tenir compte du contenu des recommandations faites par fin de trouver une solution pour l’épanouissement de la jeunesse.

« je rends grâce à Dieu d’avoir permis à tout le monde de célébrer cette journée avec dignité, honneur, et respect. Nous allons tout faire pour que les résolutions soient prises afin de voir dans quelle mesure comment donner un langage technique aux expressions contenu dans le discours du Vice-président de la jeunesse et de la miss francophone», a déclaré le ministre, Aristid Briand Reboas.

La journée internationale de la jeunesse est célébrée chaque 12 août de l’année.  Cette journée a été approuvée par l’Assemblée générale des Nations-Unies le 17 décembre 1999. Partout dans le monde, cette journée est célébrée pour permettre à cette catégorie de la population mondiale de se faire entendre selon le programme d’action mondial pour la jeunesse à l’horizon 2000. L’objectif était de promouvoir et développer la conscience des jeunes sur 10 domaines entre autres : l’éducation, l’emploi et la participation effective des jeunes dans la vie de la société et dans le processus de prise de décision.

En Centrafrique, une série d’activités visant à dire non à la manipulation est prévue toute une semaine autour du thème « jeunesse, consolidation de la paix, gouvernance locale et autonomisation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires