RCA: Valentine Rugwabiza plaide pour les services sociaux de bases dans les préfectures pour la paix durable

0
87
Valentine Rugwabiza, cheffe de la Minusca, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RCA

Par Erick NGABA

Bangui 19 Août 2022—(Ndjoni Sango) : Au cours de la présentation de son bilan à mi-parcours de quatre mois passés à la tête de la Minusca, la Représentante spéciale du secrétaire de l’ONU en Centrafrique,  Valentine Rugwabiza, a évoqué la nécessité de déployer l’autorité de l’Etat en accompagnement des services sociaux de base dans les villes de province pour favoriser une sécurité durable. 

La question de la consolidation de la paix dans les villes de la République centrafricaine sous contrôle du gouvernement a été l’un des sujets abordés par la Cheffe de la Minuca au cours de sa deuxième conférence de presse depuis son arrivée il y a quatre mois à la tête de la mission.

Il est question de marquer la présence de l’Etat dans les villes libérées des mains des groupes armés. Cette présence dans les préfectures du pays, comme l’a estimé Valentine Rugwabiza, doit être multiforme à travers les services sociaux de base.

« Une fois que la sécurité est retournée, il faut véritablement qu’il y ait une présence de l’Etat multiforme. Il y a désormais la présence de l’Etat dans plusieurs préfectures, dans plusieurs villes, ce qui est urgent à présent c’est d’ajouter à cette présence les services. C’est de pouvoir avoir les services de base que sont la santé, l’éducation, c’est de faire en sorte que la décentralisation soit pleine de sens pour la population, décentralisation des services et des moyens », a déclaré la Représentante spéciale.

De l’avis de la diplomate onusienne, une sécurité qui n’est pas accompagnée des dividendes de la paix n’est pas une sécurité durable, d’où l’urgence des créer des conditions permettant à la population de retrouver sa dignité.  En tant que mission de maintien de paix de l’ONU dans le pays, la Représentante spéciale souligne l’appui de la mission aux autorités centrafricaines dans cet élan d’apporter des réponses aux attentes de la population.

« Nous sommes ici en accompagnement de l’autorité nationale, de la Centrafrique, des institutions centrafricaines, des populations centrafricaines, mais jamais, même là où les capacités sont très limitées, dans la prétention d’une substitution », a-t-il déclaré avant de souligner « Nos relations avec les autorités centrafricaines sont des relations de confiance, de partenariat, de respect de notre mandat ».

La République centrafricaine a traversé pendant près de 10 ans, une crise militaro-politique qui a pour conséquences la destruction et le pillage des des infrastructures du pays et biens de la population.

Les administrations de l’Etat sont pour la plupart tombées en ruine rendant ainsi difficile le déploiement des services de l’Etat à l’intérieur du pays, d’où l’appel de la Représentante spéciale à la construction des services sociaux de base.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires