Mali: la France, fournisseur d’armes et de renseignements aux groupes terroristes

0
300

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 19 Août 2022—(Ndjoni Sango) : Le gouvernement malien a adressé un courrier à l’ONU dénonçant un acte d’agressions de la France dont il accuse de fournir des armes et des renseignements aux djihadistes opérants sur le territoire malien.

Les autorités maliennes ne sont pas passées par quatre chemins pour pointer du doigt accusateur la France d’avoir fourni des armes et des renseignements aux terroristes dans le Sahel. C’est le mercredi 17 août dernier, que le ministre malien des affaires étrangères, Abdoulaye Diop, l’a clairement fait savoir dans une note adressée au Conseil de sécurité de l’ONU.

Des actes d’agressions, d’espionnage, e violation de l’espace aérien, c’est en substance ce que dénonce Bamako contre Paris dont les forces armées de l’opération Barkhane ont été sommées de quitter le territoire malien. Le gouvernement malien invite donc le Conseil de Sécurité à une urgence pour faire cesser ces agressions françaises.

« Le Mali invite le Conseil de sécurité à œuvrer pour que la France « cesse immédiatement ses actes d’agression et demande à la présidence chinoise de communiquer ces éléments aux membres du Conseil de sécurité en vue d’une réunion d’urgence », a fait savoir Abdoulaye Diop, Chef de la diplomatie malienne dans son courrier à l’ONU.

Sous les exigences du gouvernement malien, la France a retiré ses troupes de l’opération barkhane au Mali où l’armée française est accusée d’avoir soutenu les groupes terroristes. Cette décision du gouvernement malien est saluée par nombres de leaders panafricanistes qui voient la présence de l’armée française en Afrique comme une sorte de l’impérialisme et du néocolonialisme déguisés.

A travers la présence de ses troupes, la France fait à la fois la pluie et le beau temps afin de maintenir les Etats africains, notamment ses anciennes colonies, dans l’instabilité sécuritaire. Il suffit de faire le constat pour conclure que la France n’a jamais pu apporter la stabilité dans aucun pays en Afrique en déployant ses troupes.

Bien au contraire, là où l’armée française est déployée, dans n’importe quel pays africain, l’instabilité est entretenue. L’armée française, une fois déployée, est toujours mal appréciée par les populations qui dénoncent ses accointances avec les groupes armés et les djihadistes. C’est pourquoi au Mali comme en Centrafrique, l’armée française n’est pas la bienvenue.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires