RCA: des manœuvres de déstabilisation en préparation depuis Ndjamena

0
382
mercenaires-tchadiens-ndjoni-sango-centrafrique
Des mercenaires tchadiens de la rébellion CPC

Par Basta BAOUWA

Bangui 1er septembre 2022—(Ndjoni Sango) : De sources diplomatiques informent sur des manœuvres qui se trament entre des leaders rebelles depuis le Soudan et le Tchad contre la stabilisation en République centrafricaine. Des rencontres sont multipliées avec le soutien de l’armée française basée à Ndjamena en vue de doter et de financer les groupes de mercenaires à lancer une vaste opération de déstabilisation en RCA.

Considérant que la sécurité à l’intérieur de la République centrafricaine se stabilise de jour en jour avec une amélioration grâce à la prouesse des FACA avec l’appui de leurs alliés, les opposants au développement pacifique du, concentrés en dehors de ses frontières, concoctent toujours des plans pour déstabiliser avec l’aide de groupes armés.

Selon les informations reçues, le général du groupe armé illégal MPC vaincu et détruit, Hassan Abdurakhman, s’est rendu du Soudan au Tchad le 29 août dernier. Il a été vu à bord d’un hélicoptère à la base française de N’Djamena. Hassan Abdurahman est arrivé avec 50 caisses d’armes et de munitions achetées plus tôt au Soudan.

Par ailleurs, deux anciens conseillers spéciaux du Président de la RCA Abdulkasim Tijani et Maamoud Riad se sont également rendus avec Hassan Abdurahman à N’Djamena ce jour pour des réunions progammées avec le président du Tchad et le président de la Cour du Sud. Devant aussi prendre part à cette réunion, le Tchadien Ousmane Mahamat Ousmane qui était auparavant conseiller-émissaire sous le régime de transition de Catherine Samba Panza en RCA.

D’après les informations, le but de ces réunions est la nécessité de s’entendre sur le financement des restes de groupes de mercenaires armés pour préparer une opération de grande envergure contre le gouvernement actuel en République centrafricaine.

C’est pourquoi, les autorités centrafricaines doivent renforcer les dispositifs sécuritaires au niveau des frontières avec le Tchad et le Soudan afin de faire face à toute éventualité qui tente de détruire le climat de la stabilité qui règne dans le pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires