Niger: une manifestation contre la présence de l’armée française de Barkhane

0
55
Force barkhane dans le Sahel

Par Erick NGABA

Bangui 19 septembre 2022—(Ndjoni Sango) : Environ un millier de nigériens s’est mobilisé le week-end dernier à Niamey pour demander le départ de la force française Barkhane du territoire du Niger.

« Barkhane dehors. A bas la France. Vive Poutine et la Russie. Dégage l’armée française criminelle. L’armée coloniale Barkhane doit partir », ce sont là quelques messages que l’on peut lire sur des pancartes brandies par les manifestants hostiles à la France et à Barkhane.

Décidemment, la présence de l’armée française sur le continent africain gène. Même dans les pays de l’ancienne colonie française, l’armée française n’est désormais plus la bienvenue. Un peu partout sur le continent et notamment dans les pays où se trouvent les bases militaires françaises, il y a des soulèvements pour exprimer le sentiment de l’anti présence de l’armée française.

La nouvelle génération africaine voit en présence de l’armée française dans les pays de l’Afrique comme une forme de l’impérialisme, donc du néocolonialisme. C’est ainsi que la semaine dernière au Niger, la population s’est levée pour demander le départ des troupes françaises du pays. Les manifestants ont sillonné rues de Niamey avant de tenir un meeting devant le parlement nigérien.

Chassée du Mali en juillet dernier, l’armée française de l’opération Barkhane s’est déportée au Niger. Les autorités maliennes ont accusé la France d’avoir soutenu les djihadistes dans le Sahel à travers la présence de son armée. Même cas similaire en Centrafrique où l’armée française a été chassée à travers les soulèvements des organisations de la société civile.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires